ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Nicole Bouteau fait le ménage à l’Egat

Le directeur de l’Etablissement de gestion et d’aménagement de Teva (Egat), qui gère le golf d’Atimaono, le jardin botanique et le musée Gauguin, a été débarqué la semaine dernière par le Pays. Gilbert Guido était sur la sellette depuis le passage de la chambre territoriale des comptes il y a quelques mois, et la volonté de la nouvelle ministre du Tourisme de reprendre en main l’établissement public et de le recentrer uniquement sur la gestion du golf.

Nommé directeur de l’Egat en mai 2016, Gilbert Guido aura tenu un tout petit peu plus d’un an à son poste. La semaine dernière, le conseil des ministres a pris un arrêté mettant fin à ses fonctions de directeur de l’établissement public en charge de la gestion du golf d’Atimaono, du jardin botanique et du musée Gauguin. Selon nos informations, Gilbert Guido était sur la sellette depuis plusieurs mois. Et notamment depuis le passage de la chambre territoriale des comptes qui prépare un rapport d’observations définitives sur l’Egat. Selon nos informations, le passage de la juridiction financière a soulevé à la fois l’immobilisme de la direction et les dérives accumulées depuis plusieurs années au sein de l’établissement public. Des problèmes également découverts par la nouvelle ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, lors de sa prise de fonctions.

L’Egat ne s’occupera que du golf d’Atimaono

Pour reprendre la direction par intérim de l’Egat, le gouvernement a choisi Yann Teagai. Un proche de Teva Rohfritsch, originaire de la Socredo, qui a surtout été choisi pour sa bonne gestion du golf de Moorea depuis son rachat par la banque du Pays fin 2015. Mais le profil de Yann Teagai obéit surtout à la volonté de Nicole Bouteau de restructurer l’Egat. En effet, l’établissement public va bientôt se recentrer uniquement sur la gestion du golf d’Atimaono.

Le site du motu Ovini, le Jardin botanique et la pointe avec son accès à la mer vont être affectés le 1er décembre prochain au Service du Tourisme. L’idée étant de programmer un calendrier événementiel sur le site, en collaboration avec la commune de Teva i Uta. Quant aux 80 hectares de lots agricoles qui entourent le golf, ils vont être affectés à la Direction de l’agriculture.

Article précedent

Près de 40% des médecins en grève

Article suivant

Non il n'y a pas 42% de fous en Polynésie - Edito 06/11/2017

5 Commentaires

  1. Teina
    7 novembre 2017 à 1h11 — Répondre

    Rien d’étonnant sur la décisson de Bouteau quand on connaît le CV particulier pour ne pas dire singulier de Gilbert, soldat de Gaston et copain de bringue d’Édouard dont l’épouse travaille au cabinet de la présidence.
    Gilbert, bien protégé par sa connaissance du milieu politique est mis au chaud dans un cabinet ministériel (lequel?)

  2. Iritahua
    7 novembre 2017 à 7h11 — Répondre

    Comment le territoire arrive t-il à emboucher des incapables qui ne sont que pour leur salaire et indemnités.

  3. simone grand
    7 novembre 2017 à 7h26 — Répondre

    Je connais des golfeuses qui seront ravies tant elles sont choquées par le recyclage coûteux de retraités nullement performants. Ce qui est en effet incohérent, c’est de nommer à des postes de direction des retraités qui font ainsi barrage aux jeunes pourtant nombreux. Sauf bien sûr s’il s’agit de personnels ayant prouvé une créativité et une efficacité remarquables. A ce moment-là, au lieu de bloquer des postes, il serait judicieux de leur demander de prendre une patente de consultant pour assurer des missions précises avec l’obligation de rendre compte et d’être évalués.

  4. Hirinake
    7 novembre 2017 à 9h25 — Répondre

    @ TEINA: ce cher monsieur GUIDO roupille dans un bureau climatise a continuer a etre grassement remunere au Ministere de l’Equipement. Quelle tristesse ce gouvernement qui conserve ses reflexes du Tahoeraa. Ce monsieur va pourtant sur les 70 ans comme notre Manu TERAI international ambassadeur du fenua a New-York !!!!!

  5. Tiare 1
    7 novembre 2017 à 14h46 — Répondre

    Le Pays devrait pousser toutes ces vieilles croûtes planquées dans les ministères, services administratifs à monter leur propre entreprise, comme aime à le clamer le président Fritch.
    A quand la transparence concernant les embauches politiques des jeunes, vieux? Même pas en rêve…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Nicole Bouteau fait le ménage à l’Egat