ACTUS LOCALESSANTÉ

Près de 40% des médecins en grève

© Radio 1

Le mouvement de grève des praticiens hospitaliers a été suivi par 40% d’entre eux au centre hospitalier de Taaone et par 45% des praticiens à Uturoa. Le syndicat affirme que le mouvement va se durcir mardi, mais qu’un service minimum est mis en place. De son côté, le ministre de la Santé, Jacques Raynal, regrette que le syndicat ait décliné toutes ses invitations.

Le mouvement de grève lancé par le syndicat des praticiens hospitaliers (SPHPF) a été « très largement suivi par rapport aux mouvements syndicaux qui se font à l’hôpital » indiquait lundi le président du syndicat, Marc Lévy. Selon les chiffres du ministère de la Santé, 40% des médecins du centre hospitalier de Taaone étaient sur le piquet de grève et 45% l’étaient à Uturoa, malgré la mise en place d’un service minimum. Au coeur du problème, principalement le respect du protocole d’accord de 2016 sur la reprise de l’ancienneté des praticiens hospitaliers. Marc Lévy regrette qu’aucune rencontre avec la ministre de la Fonction Publique, Téa Frogier, ne soit prévue et affirme essayer « sans succès de la joindre » depuis une semaine. Le mouvement de grève devrait donc se poursuivre mardi avec « plus de grévistes », affirme Marc Lévy.

De son côté, le ministre de la Santé, Jacques Raynal, regrette que les praticiens hospitaliers « n’aient pas voulu accepter les rendez-vous proposés ». Il affirme que si des rencontres s’étaient déroulées, le mouvement de grève n’aurait sans doute pas eu lieu. Jacques Raynal confirme qu’un texte est en préparation sur la reprise d’ancienneté, mais pour 2018.

Le ministre de la Santé affirme ne pas être contre la mise en place d’un statut spécifique pour les praticiens hospitaliers. Mais il craint que cela ait des incidences sur d’autres professions.

Article précedent

Six ans ferme pour l'agresseur de la mamie à Pirae

Article suivant

Nicole Bouteau fait le ménage à l’Egat

1 Commentaire

  1. Teina
    7 novembre 2017 à 1h28 — Répondre

    FIU de ce comportement corporatif de ce milieu médical
    FIU de ces enfants nantis qui réclament une sucette plus grande alors que la population s’appauvrie.
    petit Conseil à nos SDF, allez faire la manche aux urgences pour alléger un peu les totas cachés dans les poches de ces pauvres taote

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Près de 40% des médecins en grève