ACTUS LOCALESECONOMIE

Marché de Sécosud : Deux candidats pour trois offres !

Nouveau rebondissement dans l’appel d’offre lancé par le Syndicat pour l’électrification des communes du Sud de Tahiti (Sécosud). Alors que seuls deux candidats sont en lice pour ce marché, EDT et Teva Rua, ce sont bien trois offres qui ont été déposées lundi dernier auprès de Sécosud ! A l’origine de cette incroyable situation, la rupture entre Teva Sylvain et ses anciens associés qui se disputent aujourd’hui Teva Rua devant la justice et qui ont chacun déposé une offre auprès de Sécosud. L’autre candidat en lice, EDT, a également déposé son offre.

Décidément, l’appel d’offre de Sécosud pour l’électrification des quatre communes de Hitia’a o te Ra, Taiarapu Est et Ouest et Teva i Uta n’a pas fini de faire parler de lui. Après les accusations de l’élue UPLD, Tina Cross, et les péripéties du dernier avenant à l’actuelle convention liant EDT à Sécosud, un nouveau rebondissement vient de perturber la procédure. Comme Radio 1 l’avait annoncé le mois dernier, les deux candidats toujours en lice pour cet énorme marché, EDT et Teva Rua, avaient jusqu’à lundi à 11 heures pour déposer leurs offres auprès de Sécosud. Sans surprise, la société Electricité de Tahiti (EDT), qui bénéficie de la concession depuis 1988, a déposé une offre. Mais de façon plus surprenante, deux entités dénommées « Teva Rua » et « Teva Rua Nui » ont également déposé deux offres distinctes auprès du syndicat.

Scission chez Teva Rua

Selon les informations recueillies par Radio 1, la première entité « Teva Rua » est celle de l’entrepreneur, Teva Sylvain, et d’autres investisseurs et partenaires. La seconde entité, « Teva Rua Nui », est composée des anciens compagnons de route de Teva Sylvain lors de la première phase de candidature. Lors de cette première phase, trois candidats s’étaient déclarés intéressés par le marché de Sécosud : EDT, Cégélec et Teva Rua. Cégélec s’est rapidement désistée et seuls les deux autres candidats sont restés en lice. Mais depuis, Teva Sylvain a quitté ses partenaires de Teva Rua pour monter un autre groupe d’investisseurs et d’entreprises. Groupe dont nous n’avons pas pu connaître les composantes exactes. En revanche, les anciens partenaires de Teva Sylvain sont connus : On y retrouve le groupe Nouveau détenteur de Viti, la société NDA de l’ancien cadre d’EDT et ex-directeur de l’Etablissement d’Aménagement et de Développement Eric Noble-Demay, ou encore la société de transport de réseau électrique ECI. Aujourd’hui, les deux entités sont chacune persuadée d’être les plus légitimes pour reprendre la candidature de Teva Rua. L’affaire a été portée devant la justice pour décider qui représenterait désormais Teva Rua. Mais le litige n’est pas encore tranché… En attendant, pour éviter de passer à côté du marché de Sécosud, les deux entités ont chacune déposé une offre !

L’appel d’offre de Sécosud bloqué

Conséquence de cette situation, Sécosud ne peut pas procéder à l’ouverture des plis tant que la qualité exacte de Teva Rua n’est pas tranchée. Le risque serait d’examiner l’offre de la mauvaise entité et de fragiliser la passation du marché. En attendant, l’actuelle concession passée entre EDT et Sécosud arrive à échéance le 31 octobre 2016. Peu de chances que le marché soit attribué d’ici là !

b3f86242e541c25a3b700edd2df5df5e15b740c1
Article précedent

Mort de Shimon Peres: les Israéliens vont se recueillir devant sa dépouille

348d3435688441b506c755e59743e1694d8119c4
Article suivant

Automobile: le Mondial de Paris ouvre ses portes aux professionnels

1 Commentaire

  1. Desbleds
    29 septembre 2016 à 21h07 — Répondre

    Et Auroy, il a disparu?
    JM Desbleds

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Marché de Sécosud : Deux candidats pour trois offres !