ACTUS LOCALESNOUVELLE-CALEDONIEPOLITIQUE

Nouvelle-Calédonie : Selon un sondage, 66% des Français pensent que l’indépendance serait « une bonne chose »

Selon un sondage commandé par le Ministère des Outre-mer et révélé ce jeudi par Le Figaro, 66% des Français pensent que l’accession de la Nouvelle-Calédonie à la pleine souveraineté et à l’indépendance serait « une bonne chose ».  Les explications de notre partenaire Outremers360.

C’est un sondage, réalisé par l’institut Harris Interactive, qui en dit long sur la perception hexagonale de l’archipel engagé depuis 1988, auprès de l’État et sous le regard de l’ONU, dans un processus de décolonisation dont l’issue a débuté en 2018 avec un premier référendum d’autodétermination. Et ce sondage révèle quelques surprises, tout en confirmant certaines méconnaissances de la Nouvelle-Calédonie et plus généralement, des Outre-mer.

Ainsi, « 7 Français sur 10 ont entendu parler du processus d’autodétermination dans laquelle la France et l’archipel sont engagés, même si tous ne savent pas exactement de quoi il retourne », indique ce sondage. En outre, « les deux tiers des Français (66%) ont entendu parler du référendum organisé en Nouvelle-Calédonie en 2020, même si seuls la moitié d’entre eux en connaissent le résultat ». 78% des sondés ont également une bonne perception de l’organisation d’un référendum d’autodétermination, c’est trois points de plus par rapport à un premier sondage en 2018.

« Le troisième référendum à venir fait l’objet d’un niveau de connaissance plus mitigé » note aussi l’institut puisque « seul 1 Français sur 2 en a déjà entendu parler ». « Au global, l’action du gouvernement dans le cadre du processus d’autodétermination de la Nouvelle-Calédonie est approuvée par une majorité de Français (68%) ». « Pour une large part de l’opinion publique, l’appartenance de la Calédonie à la France n’est pas un sujet d’émotion », explique Jean-Daniel Lévy, directeur délégué de Harris Interactive, joint par Le Figaro. « Les enjeux géostratégiques, comme la présence dans le Pacifique sud ou les réserves de nickel, sont des points peu évoqués par nos compatriotes ».

Ce sondage révèle aussi des disparités selon les types de personnes interrogées. En effet, les personnes ayant une meilleure connaissance du processus d’autodétermination sont généralement des hommes de 65 ans et plus, cadres ou exerçant une profession libérale et vivant en région parisienne. Toutefois, les personnes qui ont une bonne perception de l’accession à l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie sont essentiellement des femmes, de 25 à 34 ans, et des populations dites « CSP – ». Ce sont également en majorité des femmes qui ont une bonne perception de l’organisation d’un référendum d’autodétermination.

« Lorsqu’ils pensent à la Nouvelle-Calédonie, les Français utilisent spontanément à la fois des termes relatifs au statut de l’île (outre-mer, territoire, français, indépendance) et des mots relevant du champ lexical de l’exotisme (îles, plages, soleil) », indique encore le sondage. « Territoire français avec ses plages dans le Pacifique sud » ; « Outre-mer et belles plages, cocotiers et palmiers, soleil, saison des pluies » ; « la France du bout du monde, la culture Kanak, îles et océan, récifs coralliens » ou encore « Îles, volonté d’indépendance » sont les idées qui reviennent le plus lorsqu’on demande aux Français de l’Hexagone « les mots, les impressions qui leur viennent spontanément à l’esprit ».

Autre enseignement, 86% des sondés « déclarent avoir une bonne image » de l’archipel, « soit un niveau légèrement supérieur à ce qui avait été enregistré en 2018 avant le 1er référendum ». Et si localement les référendums sont vécus comme des sources d’inquiétudes sur le plan socio-économique, « les Français se disent plus attirés qu’il y a 3 ans par la perspective de vivre et travailler (…) en Nouvelle-Calédonie (54% en 2021 contre 43% en 2018) ». Une augmentation liée notamment à la crise sanitaire et aux confinements successifs dans l’Hexagone.

Enfin, « dans l’ensemble, les Français se déclarent assez mal informés sur la Nouvelle-Calédonie, en particulier concernant sa situation économique (70%) et politique (68%) actuelle, mais aussi son histoire (67%) et son statut (64%) ».

Avec notre partenaire Outremers360.

Article précedent

À défaut de vrais galons, une condamnation

Article suivant

LA PASSION DU VIN 21/05/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Nouvelle-Calédonie : Selon un sondage, 66% des Français pensent que l’indépendance serait « une bonne chose »