ACTUS LOCALESNOUVELLE-CALEDONIE

Nouvelle-Calédonie : troisième tentative d’élection du Président du 17ème gouvernement 

Jeudi 1er avril, les membres du 17ème gouvernement se réuniront pour la troisième fois dans une nouvelle tentative d’élire le prochain président et vice-président de l’exécutif. Les deux groupements indépendantistes ne sont pas parvenus à trouver un accord jusqu’ici. La Chambre Territoriale des Comptes sera également consultée à cette date dans le cadre du budget du territoire, dont la compétence sera transférée à l’État. Lex explications de notre partenaire Outremer 360°

Après deux tentatives infructueuses d’élire la tête du nouvel exécutif calédonien, les 11 membres du 17ème gouvernement se réuniront à nouveau jeudi 1er avril pour tenter de débloquer la situation. Aucun accord n’a été trouvé officiellement entre les deux groupes indépendantistes qui se partagent 6 des 11 sièges, bloquant toute possibilité de majorité.

Cependant, la date du 1er avril n’est pas anodine, puisque le territoire avait jusqu’au 31 mars pour élire un gouvernement afin de reprendre la main sur l’édition du budget du territoire pour 2021. La compétence sera donc transférée aux services de l’État. Laurent Prevost, Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, consultera donc la Chambre Territoriale des Comptes (CTC), afin que cette dernière, en lien avec l’État et le 16e gouvernement, maintenu en transition et toujours réduit aux affaires courantes, puisse rapidement travailler à la mise en place du budget de la Nouvelle-Calédonie.

Lire aussi : Nouvelle Calédonie : Toujours pas de Président pour le 17ème gouvernement calédonien

Laurent Prevost s’exprimait à ce sujet auprès de nos confrères des Nouvelles Calédoniennes :
« On prend les recettes prévisibles en 2021 au regard de celles constatées en 2020, on met en face les dépenses obligatoires. Et s’il reste quelque chose, des dépenses non obligatoires, comme des investissements, peuvent éventuellement être engagées. Il n’y aura évidemment aucune réforme fiscale, c’est la compétence du gouvernement local ».

Le budget ainsi déterminé sera néanmoins modifiable par l’exécutif, une fois que celui-ci aura finalement été élu et instauré, en présentant au vote un budget modificatif auprès du Congrès.

Article précedent

Hotu Ā Mag | Découvrons l’arbitrage !

Article suivant

Nouvelles pièces de monnaie : on se prépare à s'embrouiller - Edito 25/03/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Nouvelle-Calédonie : troisième tentative d’élection du Président du 17ème gouvernement