ACTUS LOCALESEDUCATION

Nouvelles tensions entre le vice recteur et Tauhiti Nena.

Tauhiti Nena s'oppose une nouvelle fois au vice recteur

Le ministre de l’éducation, Tauhiti Nena, a dénoncé ce matin de nouvelles mesures prises par le vice-recteur, Jean-Claude Cirioni.

170 suppressions de postes viennent d’être annoncées dans le primaire et le secondaire, en Polynésie Française.

Une situation que le ministère de l’Éducation locale fait mine de découvrir alors qu’elle était déjà dénoncée par le Syndicat SNETAA/FO il y a deux mois.

Tauhiti Nena joue à nouveau le bras de fer avec l’État, qui partage la compétence en matière d’éducation, et fustige l’attitude du vice recteur. C’est dans l’île de Tahiti que la majorité des postes devraient disparaître avec de lourdes conséquences pouvant mener à la fermeture d’établissements.

Et puis dans le second dossier qui oppose le pays et l’État dans le secteur de l’éducation, celui des professeur stagiaires : les 6 professeurs stagiaires affectés en métropole à partir de lundi, sont actuellement reçus par le vice recteur. Le vice recteur qui demande au ministère de l’éducation nationale de faire preuve de bienveillance dans cette affaire.

Par ailleurs, plus de 6 mois après leur prise de fonction, les professeurs stagiaires ne sont toujours pas payés.

Michel Paoletti © D.R
Article précedent

L’océan sauvera t-il la Polynésie française ?

Article suivant

Les Mac Donald ne feront pas grèves demain.

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Nouvelles tensions entre le vice recteur et Tauhiti Nena.