ACTUS LOCALESJUSTICE

Pas d’escroquerie dans l’affaire Global telecom connect

© Cédric Valax

La cour d’appel de Papeete a relaxé jeudi du chef « d’escroquerie » les prévenus impliqués dans l’affaire de vente pyramidale Global telecom connect. Le syndicaliste en ancien PCA de la CPS, Ronald Terorotua, n’écope plus que d’une simple amende de 200 000 Fcfp pour sa participation au réseau.

Jeudi matin, la cour d’appel de Papeete a largement revu à la baisse les peines prononcées par le tribunal correctionnel dans l’affaire de vente pyramidale de cartes téléphoniques et bancaires Global telecom connect qui avait sévi en 2013 au fenua. La cour a relaxé les prévenus du chef « d’escroquerie » mais a maintenu les condamnations pour « obtention d’avantage financier illégal par un adhérent dans le cadre d’un réseau de vente constitué par recrutement en chaîne ». Conséquences, le syndicaliste et ancien PCA de la CPS, Ronald Terorotua, qui avait participé à ce réseau, a vu sa peine réduite à une simple amende de 200 000 Fcfp. Toutes les peines de prison avec sursis ont été annulées et les quatre autres peines d’amende ont été rabaissées à 500 000 Fcfp. Une satisfaction pour l’avocat de la défense, Me Brice Dumas.

En 2013, la société américaine de vente pyramidale Global telecom connect avait trouvé des représentants locaux pour vendre des packs permettant de téléphoner à l’étranger. Des packs vendus à 35 000 Fcfp contenant une carte Sim et une carte bleue. Les adhérents devaient parrainer deux personnes pour obtenir des points qui se transformaient directement en argent sur le compte de la carte bleue. Quelques mois plus tard, Vini avait mis fin à ses accords avec GTC lui permettant d’utiliser son réseau. Les cartes étaient devenues inutilisables, mais toujours vendues par les représentants du réseaux.

Article précedent

Emile recycle sa défense dans l'affaire des déchets verts

Article suivant

JOURNAL DE 07:30 LE 28/07/17

3 Commentaires

  1. Chaval
    28 juillet 2017 à 6h41 — Répondre

     » Les cartes étaient devenues inutilisables, mais toujours vendues par les représentants du réseaux. » Et là il n’y a pas escroquerie ? Continuez à vendre les cartes qui n’étaient plus utilisables c’est pour moi une tromperie en toute connaissance de cause.

  2. TEIHO
    29 juillet 2017 à 3h21 — Répondre

    Quel acharnement mé

  3. TEIHO
    29 juillet 2017 à 3h42 — Répondre

    Quel acharnement médiatique!présentée com vous le faîtes c sûr que vous faîtes de cette affaire vos choux gras!TEROROTUA restera pour beaucoup de travailleurs(ils se reconnaîtront!)le défenseur des causes perdues,des salariés qui en général des smigards,des pauvres « bougres »à l’origine de beaucoup de grèves impopulaires qui ont permis d’améliorer leurs paies,des conditions de travail qui n’ont pas lieu d’être…grâce à sa personnalité aussi,il était la bête noires de beaucoup de patrons,des injustices ont été réparées…alors certes cette affaire lui sera préjudiciable de par vos commentaires journalistiques récurrents com si vous cherchiez insidieusement à faire rentrer dans la tête des gens que c un escroc mais pour ceux qui le connaissent,on ne peut que lui témoigner de l’estime!la justice a fait son travail même si on n’est pas d’accord…!

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Pas d’escroquerie dans l’affaire Global telecom connect