ACTUS LOCALESSOCIAL

L’indemnité de départ de Régis Chang fait polémique

© Cédric Valax

Le vice-président du conseil d’administration (CA) de la CPS, Ronald Terorotua, s’insurge contre l’indemnité de départ « de 10,8 millions de Fcfp » accordée à l’ancien directeur de la CPS, Régis Chang. Une indemnité accordée par un avenant signé il y a quelques jours, au moment de son départ, entre l’ancien PCA de la CPS, Yves Laugrost, et l’ancien directeur, Régis Chang.

Le syndicaliste et vice-président de la Caisse de prévoyance sociale (CPS), Ronald Terorotua, s’insurge contre le fait que l’ancien directeur de l’établissement, Régis Chang, doive « toucher une indemnité de départ de 10,8 millions de Fcfp ». Selon le syndicaliste : « la convention collective de la CPS ne le permet pas, et ces indemnités ne sont pas non plus inscrites dans son contrat de travail ». Ronald Terorotua dénonce le fait que le conseil d’administration n’ait pas été saisi sur cette opération. Le vice-président du CA compte déposer un recours.

Contacté jeudi, l’ancien président du conseil d’administration de la CPS, Yves Laugrost, confirme que Régis Chang a bien touché « ses congés payés et une indemnité compensatrice de préavis » suite à un avenant établi à son contrat au moment de son départ. Problème, Yves Laugrost affirme que Régis Chang avait droit à cette indemnité en raison de sa « révocation », alors que l’arrêté de fin de fonction publié au Journal officiel le 27 avril dernier précise qu’il a été mis fin aux fonctions de Régis Chang « à sa demande ». Yves Laugrost affirme ne pas être « au courant » de cette « démission » de Régis Chang et conclut que si tel était le cas : « il aurait été normal qu’il n’ait pas de préavis ».

Contacté jeudi soir, Régis Chang n’a pas souhaité s’étendre sur ce sujet. Il a simplement tenu à préciser : « Je n’ai pas démissionné. C’est une révocation du conseil des ministres ». L’ancien directeur de la Caisse confirme que son indemnité de départ a été alignée, par avenant au moment de son départ, sur le contrat que venait de signer le nouveau directeur Yvonnick Raffin : « Dans le cadre du recrutement de mon successeur, l’administrateur provisoire (Yves Laugrost, NDLR) a voulu ajuster mon statut avec mon successeur en me faisant bénéficier de la même indemnité en cas de fin de fonction ». Mais, insiste Régis Chang, « je n’ai rien demandé ».

Vaite Urarii-Pambrun et Antoine Samoyeau

Article précedent

Les Tiki toa dans le dernier carré !

Article suivant

PSM – Chpt de Polynésie : Teva Montagnon prend la tête du classement

9 Commentaires

  1. Zik
    4 mai 2017 à 20h43 — Répondre

    « Révocation du conseil des ministres », certainement un arrangement pour déguiser cette démission en révocation auprès de votre collègue de la banque au Uru pour y retourner… Trouvez autre chose Monsieur, les employés qui partent de la CPS pour leur retraite ne touchent pas autant peut importe leur qualification professionnelle. La gourmandise est un vilain défaut 🙂 Bien à vous.

  2. Teina
    5 mai 2017 à 4h21 — Répondre

    Bravo à Radio One de révéler cette rumeur de radio cocotier. Régis a t il été forcé de partir pour placer le copain de bringue d’Edouard? D’où cette enveloppe surprise? Comment va réagir le docteur Raynal? Demission ou départ volontaire forcé?

  3. SALMON
    5 mai 2017 à 6h26 — Répondre

    Et on ose nous dire, qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses de la CPS…
    Ils sont largement indemnisés, à la sortie… Pour quoi ???
    Donc, nous cotisons pour leur poche…
    Pfff, que des profiteurs, ces politicars…

    • Moana
      5 mai 2017 à 12h37 — Répondre

      Révolution et barrage, Ronald passe à l’action

  4. Iritahua
    5 mai 2017 à 6h44 — Répondre

    Allez les cotisants de la « Caisse Pourrie Suceuse » de sang et les dirigeants augmentent les cotisations pour compenser.

  5. 5 mai 2017 à 7h02 — Répondre

    Grosse magouille mais l’état ferme les yeux car Edouard est le rempart contre le retour du vieux.

  6. wong
    5 mai 2017 à 8h25 — Répondre

    Indemnité par ci, indemnité par là en plus de leur salaire. Aucune honte c’est personne, alors qu’on parle de déficit de la CPS. Mais que fait le CA, à moins qu’il mange du même pain ?

    • Moana
      5 mai 2017 à 12h38 — Répondre

      Ben oui c’est un buffet mais l’accès est sur carte de membre

  7. 6 mai 2017 à 10h46 — Répondre

    Pas la peine de chercher midi à quatorze heure. C’est plutôt simple.
    Le contrat de Régis Chang était sur le point de se terminer, il devait retourner à la socredo, là où on lui avait gardé une place bien au chaud.
    Le soucis pour lui, c’est que comme ton contrat qui se termine, tu part juste avec ton solde tout compte (congés non payé et prime). Le seul moyen d’obtenir des indemnité c’est d’être révoquer, ou plus communément dit « renvoyer ». Il a demandé à ce qu’on le renvoi, pour toucher les 10 millions d’indemnités…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’indemnité de départ de Régis Chang fait polémique