ACTUS LOCALESJUSTICE

Peine confirmée en appel pour DJ Fred

Condamné en novembre 2019, en première instance, à sept ans de prison, pour corruption sur mineurs et enregistrement d’images à caractère pornographique, Wilfred Atapo, plus connu sous le nom de DJ Fred, a vu sa peine confirmée en appel.

Wilfred Atapo, 35 ans, s’infiltrait dans des comptes Facebook de mineurs qu’il utilisait pour rentrer en contact avec d’autres mineurs, principalement des jeunes filles. Une fois le contact établi, il leur soutirait des photos ou vidéos intimes et les faisait ensuite chanter en leur demandant d’autres photos et vidéos dénudées. 77 mineurs âgés de neuf à seize ans ont été victimes de ses agissements et parmi ceux-ci certains lui ont envoyé entre 10 et 500 photos, ainsi que des vidéos. Tous suivant les indications qu’il leur donnait sur leur tenue, parfois nu(e)s ou maquillées, et les positions lascives et suggestives à adopter. Après deux jours de procès il avait été condamné à sept ans de prison ferme avec maintien en détention ainsi que 5 ans de suivi socio-judiciaire avec soins, et inscription au fichier des auteurs d’infractions sexuelles.

Après avoir appel de sa peine le 7 mai, le délibéré est tombé ce jeudi matin. Comme en première instance, il a été condamné à sept ans de prison ferme avec maintien en détention ainsi que 5 ans de suivi socio-judiciaire avec soins, et inscription au fichier des auteurs d’infractions sexuelles. Il lui est interdit d’exercer une profession en rapport avec des mineurs ou de rentrer en contact avec eux.

À lire :

 

Article précedent

Municipales : Tauhiti Nena soutenu par le Tahoera'a pour le 2e tour

Article suivant

Complicité locale pour arnaqueurs étrangers - Edito 28/05/2020

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Peine confirmée en appel pour DJ Fred