ACTUS LOCALESECONOMIE

Surveillance maritime : l’armée commande de nouveaux Falcon pour remplacer les Gardians

Le ministère des Armées a annoncé une commande de 12 nouveaux Falcon, dont 5 en option, pour un total de plus de 150 milliards de francs. Des avions qui seront livrés à partir de 2025 et qui doivent notamment remplacer la flotte de Gardians chargés de la surveillance maritime en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie.

En visite dans une usine de Dassault Aviation ce jeudi, la ministre des Armées Florence Parly a annoncé la commande de 12 avions produits par le constructeur français. Ces avions de surveillance et d’intervention maritime (Avsimar, le nom du programme dédié), baptisés « Albatros » par l’armée française, seront des adaptations militaires du jet d’affaire Falcon 2000LXS. Comme le précise Le Figaro, la commande initiale porte sur 7 appareils auxquels viennent s’ajouter 5 autres Albatros « en option ». Leur commande devrait être confirmée en 2025, date à laquelle les trois premiers Falcon doivent être livrés. La date de la dernière livraison n’est pas encore précisément connue, mais le cabinet de la ministre a parlé, auprès de nos confrères de Capital, des « premières années 2030 ».

Cette commande, d’une valeur totale de plus de 150 milliards de francs en comptant la maintenance sur 10 ans, doit permettre de renouveler la flotte de surveillance maritime française, des plus vieillissantes. Elle est actuellement composée de 13 avions, dont 8 Falcon 50 basés en Bretagne et 5 Falcon 200, dit Gardian, officiellement basés à Faa’a mais qui opèrent entre la Polynésie Française et la Nouvelle-Calédonie. D’après le ministère des Armées ces appareils, qui approchent des 40 ans de service, doivent être retirés « entre 2025 et 2029 ». Au fenua, les Gardian assurent, en complément des forces navales, la surveillance de la zone économique exclusive, et interviennent aussi dans des missions de police des pêches, d’évacuations médicales ou de secours en mer, puisqu’ils sont capables de larguer du matériel de survie.

Les Falcon 2000 Albatros devraient bien sûr présenter des performances supérieures aux Gardian qu’ils remplaceront. Notamment du côté de l’autonomie : 8 heures pour une élongation de 2 900 nautiques, contre 5 heures et 2 000 nautiques pour le Falcon 200. Ils emportent également « un radar multifonctions sous fuselage, une boule optronique haute performance, un dispositif de largage de chaînes SAR (Search & Rescue) » et des systèmes de capteurs et de communication beaucoup plus modernes. Ces appareils ont été conçus pour constituer « une réponse performante aux enjeux considérables de la protection et de la sécurité maritime du territoire et de l’action de l’Etat en mer », fait valoir Eric Trappier, PDG du groupe français.

Article précedent

"Au Cœur de la fougère" : une aventure insolite sur les traces des All Blacks

Article suivant

Il faut #SaveRadioTefana

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Surveillance maritime : l’armée commande de nouveaux Falcon pour remplacer les Gardians