ACTUS LOCALESSPORTS

Tauhiti Nena riposte face à Nicole Sanquer

Tauhiti Nena

En début de semaine, la fédération polynésienne de boxe (FPB) s’est vue retirer sa délégation de service publique par le ministère de la jeunesse et des sports. Une nouvelle polémique a donc éclaté entre la ministre Nicole Sanquer et le président de la fédération de boxe et du COPF, Tauhiti Nena. Tauhiti Nena a défendu le bilan de sa fédération points par points mercredi après-midi.

Après la polémique sur le financement des Jeux du Pacifique, le torchon brule à nouveau entre la ministre des Sports, Nicole Sanquer, et le président du COPF, Tauhiti Nena. Dimanche, Polynésie 1ère a révélé le retrait de la délégation de service publique de la fédération polynésienne de boxe de Tauhiti Nena par la ministre. Nicole Sanquer reproche à la FPB de ne pas avoir fourni le bilan de la fédération en temps et en heures, de ne pas mener assez d’actions pour développer la boxe, de privilégier l’événementiel ou encore de ne pas faire de formations… De façon générale, la ministre juge le bilan de la fédération « mitigé ». Pour le président de la FPB, Tauhiti Nena, ces informations sont erronées. L’ancien boxeur a tenu à reprendre points par points les arguments de Nicole Sanquer. Pour y répondre, Tauhiti Nena met en avant le nombre important de médailles et de cadres techniques dans sa discipline en comparaisons avec les 39 autres fédérations sportives de Polynésie.

Au sujet du manque d’actions pour développer la discipline sur le fenua, Tauhiti Nena explique que bon nombre de fédérations étrangères demandent l’aide de la fédération polynésienne pour développer la boxe sur leur territoire.

La ministre a fait savoir dans La Dépêche que la deuxième fédération de boxe existante en Polynésie serait privilégiée pour la délégation de service publique, en raison de son accord conclu avec la fédération française de boxe. Mais là-encore, Tauhiti Nena répond que la FPB est affiliée à la fédération internationale de boxe amateur et à la confédération océanienne de boxe. Un avantage, selon Tauhiti Nena, pour participer à des championnats internationaux…

Sans la délégation de service publique, la FPB ne pourra plus représenter la Polynésie dans les compétitions internationales et ne recevra plus de subventions. Tauhiti Nena a rencontré mercredi le président de l’assemblée et les trois présidents des groupes politiques de l’hémicycle pour leur demander d’intervenir au sujet de ce qu’il estime être une « différence de traitement » entre les deux fédérations de boxe de Polynésie. Tauhiti Nena affirme également avoir déposé deux référés devant le tribunal administratif de Papeete contre la décision de la ministre Nicole Sanquer.

Article précedent

La direction d'Air Tahiti lâche du lest sur le plan social

Article suivant

Ugo du Tahiti Festival Guitare signe chez Warner

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Tauhiti Nena riposte face à Nicole Sanquer