ACTUS LOCALESLÉGISLATIVES 2017POLITIQUE

Teiva Lanteires : « Que l’on puisse parler reo tahiti à l’Assemblée Nationale, pourquoi pas ? »

© Radio 1

A quelques jours du premier tour des législatives, Radio 1 et Tiare FM vous aident à découvrir ou redécouvrir chacun des 27 prétendants à la députation. Portrait du candidat Te Nati-Front National polynésien dans la troisième circonscription, Teiva Lanteires.

Marié et père de deux enfants, Teiva Lanteires est bien connu au fenua comme journaliste radio, principalement en langue tahitienne. Il explique lui-même être passé par « presque toutes les radios : Radio Maohi, Radio bleue, Radio Tamanu, Radio Maria no te hau, Radio 1 ou encore Tiare FM ». Côté politique, même refrain. Teiva Lanteires reconnaît être « passé par tous les partis ». Même s’il précise qu’il n’a jamais été candidat pour une élection : « Ca n’a été que des soutiens ». Son engagement pour le Front national est d’ailleurs très récent. Teiva Lanteires confie n’avoir jamais voté à une élection présidentielle avant de donner sa voix à Marine Le Pen en 2017. « Ca ne me disais rien », explique le journaliste qui affirme avoir été « touché » il y a quelques mois par le discours du représentant du parti en Polynésie, Eric Minardi. « Un popa’a qui a embauché beaucoup de Tahitiens », explique le journaliste qui lui a immédiatement demandé d’adhérer au FN. Homme de communication, Teiva Lanteires entend surtout défendre la langue tahitienne à l’Assemblée Nationale. « Pour que l’on puisse parler reo tahiti à l’Assemblée Nationale, pourquoi pas ? ». C’est donc tout naturellement qu’il a souhaité exprimer sa carte blanche entièrement en reo tahiti.

Portrait chinois :

Si j’étais un animal : Un dauphin, protecteur et sauveur.

Si j’étais un événement : Hawaiki Nui.

Si j’étais un lieu : Taputapuatea.

Si j’étais une légende politique : Pouvana’a.

Mon livre de chevet : La bible.

Mon film/ma série immanquable : Opération Dragon avec Bruce Lee.

Mon mentor : Le pape.

Ma devise : Honnêteté avant tout.

Ce qui me révolte en politique : Les changements de veste (sic !) et les partis qui prônent des choses sans aller jusqu’au bout, qui parlent d’indépendance sans aller vers l’indépendance. Les mensonges en politique en général.

La valeur qui vous décrit le mieux : L’humilité.

La citation qui vous ressemble : Paix et liberté.

Article précedent

Tepuaraurii Teriitahi : « L'opportunité d'agir »

Article suivant

Maina Sage : « Notre détermination a permis l’aboutissement de nouveaux projets »

2 Commentaires

  1. Moana
    30 mai 2017 à 6h42 — Répondre

    Sympathique un vrai taata du nunaa humble, pas de programme mais souriant

  2. Iritahua
    30 mai 2017 à 7h47 — Répondre

    Finalement, en embauchera un traducteur Polynésien, de la création d’emploi.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Teiva Lanteires : « Que l’on puisse parler reo tahiti à l’Assemblée Nationale, pourquoi pas ? »