ACTUS LOCALESJUSTICE

Tong Sang et Roomataaroa font aussi appel

Après Clarenntz Vernaudon en début de semaine, l’ancien président du Pays, Gaston Tong Sang, et son ancien ministre, Fernand Roomataaroa, ont également fait appel de leur condamnation la semaine dernière pour « détournement de fonds publics » dans l’affaire des emplois fictifs du gouvernement en 2008.

Clarenntz Vernaudon ne sera pas seul à la barre en appel dans l’affaire des emplois fictifs du gouvernement Tong Sang. L’ancien président du Pays et actuel représentant et maire de Bora Bora, Gaston Tong Sang, et son ancien ministre, Fernand Roomataaroa, ont eux-aussi fait appel de leurs récentes condamnations pour « détournement de fonds publics » suite aux recrutements politiques dans les cabinets des ministres des Sports et de l’Agriculture en 2008. Des recrutements en surnombre et sans affectations précises qui étaient une contrepartie politique au maintien de la courte majorité du président de l’époque à l’assemblée. Dans cette affaire, Gaston Tong Sang a écopé d’un an de prison avec sursis et deux millions de Fcfp d’amende, sans peine d’inéligibilité. L’ancien président s’est toujours défendu du moindre « détournement » reconnaissant un simple « sureffectif » dans ses cabinets. Comme en première instance, il entend demander sa relaxe en appel.

Article précedent

Le président de la Cour des comptes à Tahiti en mars

Article suivant

« Le franc CFP, c’est l’euro sans les contraintes »

4 Commentaires

  1. moana
    8 février 2017 à 18h16 — Répondre

    il est de l’honneur de cette justice française laxiste de condamner ses pouriticiens à des peines d’inéligibilité…..il est temps de faire un grand ménage dans ces dinosaures politiques. des pratiques insupportables sur le dos des contribuables. Tous pourris.

  2. Tiare
    9 février 2017 à 5h22 — Répondre

    Une justice pour les « cols blancs », une autre pour les « petits »…On aimerait plus d’équité mais bon la société fonctionne avec des lois qui nous dépassent,nous simples citoyens « ignares ».

  3. Hirinake
    9 février 2017 à 9h33 — Répondre

    C’est pourtant un jugement en sa faveur le GTS, et il n’est pas content. C’est a quitte ou double car qu’il fasse gaffe qu’une peine d’ineligibilite ne soit pas finalement prononcee en cour d’appel. Le GTS comme ses deux acolytes le regretteront tres tres fort.

  4. tam
    9 février 2017 à 10h10 — Répondre

    EH!!!!!,le 3ème soldats RYAN(Du TAPURA) vient d’être sauver.Allez les amis chantons ensemble
    « leurs jours de gloire est maintenu « ,vive la justice française sous les cocotiers de Polynésie.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Tong Sang et Roomataaroa font aussi appel