ACTUS LOCALESENVIRONNEMENT

Une conférence pour l’avenir environnemental du Pacifique

© Radio 1

Bora Bora accueillera du 26 au 28 septembre prochain  la première conférence environnementale du Pacifique. La Polynésienne et la Calédonienne des eaux ont décidé de réunir les pays du Pacifique pour échanger sur les problématiques de développement durable. L’objectif étant d’échanger les expériences et les solutions applicables aux territoires insulaires.

Le développement durable et la préservation de l’environnement sont des sujets de plus en plus évoqués au sein de la communauté internationale. De part leur isolement, les pays du Pacifique sont particulièrement concernés par la gestion des déchets ou encore la potabilité de l’eau. C’est dans l’objectif de réunir ces pays et d’échanger des solutions que la Polynésienne et la Calédonienne des eaux ont décidé de créer la première conférence environnementale du Pacifique. Les 26, 27 et 28 septembre prochain, la Polynésie, Samoa, les îles Cook, Fidji, la Nouvelle-Zélande et Wallis et Futuna seront réunis autour de quatre tables rondes pour faire part de leurs expériences en matière de développement durable appliqué aux îles. Pour le tout nouveau directeur de la Polynésienne des eaux, Benoit Burguin, il faut aller plus vite sur les projets environnementaux.

Une centaine de représentants des institutions, d’organisations non gouvernementales, de collectivités  et des spécialistes de l’environnement du Pacifique ont été conviés. L’engouement était tel qu’il a même fallu restreindre le nombre de participants pour privilégier la qualité des échanges. Des échanges qui vont se dérouler autour de quatre tables rondes.

Organiser cette conférence en Polynésie est un « atout très important » pour le directeur de l’Agence française de développement, Thierry Paulais, « l’objectif est d’aider la Polynésie à se projeter dans son environnement international ». Autre atout, l’île choisie pour la conférence : Bora Bora, « l’illustration de ce que l’on peut faire avec les moyens qui existent techniques et technologiques pour protéger l’environnement » indique Benoit Burguin.

A l’issue de la conférence une synthèse de chaque table ronde sera réalisée et un vidéo retrace le déroulé de l’évènement.

Article précedent

Respecter les baleines c’est aussi les protéger

Article suivant

Pour l'UPLD et le Tahoeraa "rien n'a été fait"

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Une conférence pour l’avenir environnemental du Pacifique