ACTUS LOCALESHIGH-TECH

A Makemo, la fracture numérique au quotidien

© Radio 1

Réseau saturé ou totalement coupé. La surpopulation apportée par les Jeux des Tuamotu a accentué les difficultés déjà régulières de connexion à Internet sur l’atoll de Makemo. Et avant l’arrivée du haut débit avec le câble Natitua, on se débrouille comme on peut pour trouver une connexion à Internet…

Les Jeux des Tuamotu à Makemo sont l’occasion de découvrir la réalité du développement numérique à deux vitesse, à Tahiti et dans les îles. Depuis le début des Jeux, la population de l’atoll a doublé et dimanche les premiers problèmes de « réseau » ont apparu. Impossible de se connecter à Internet ou de faire fonctionner son vini de toute la journée. Seul le téléphone fixe fonctionnait. Teururai, athlète et mère de famille, regrettait de ne pouvoir joindre ses proches à la fin de la journée.

Problème technique ou saturation du réseau ? La guichetière de l’agence OPT de Makemo, Tufaunui Léonie, n’a aucune explication à donner.

Les problèmes de réseau ne sont donc pas uniquement liés à la surpopulation apportée par les Jeux. La connexion en haut débit avec le futur câble sous-marin Natitua va véritablement changer la vie des habitants de Makemo et plus généralement des Tuamotu.

En attendant, Internet est un luxe que l’on s’offre de façon très aléatoire. Et quand il n’y a pas de connexion, on se débrouille comme on peut. Depuis quelques semaines, un drôle de rassemblement s’est formé autour de l’agence OPT de Makemo. Les jeunes de l’atoll ont découvert qu’ils pouvaient se connecter gratuitement au Wifi de l’agence.

L’attroupement a évidemment fini par éveiller la curiosité des employés de l’agence. Et lorsqu’ils ont découvert l’objet de leur soudaine popularité, une question s’est évidemment posée…

Article précedent

Natitua attendu comme le messie aux Tuamotu

Article suivant

La santé au travail avec les « entreprises actives »

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

A Makemo, la fracture numérique au quotidien