ACTUS LOCALESECONOMIE

Albert Moux va imprimer La Dépêche de Tahiti

Un accord commercial vient d’être conclu entre le patron du groupe La Dépêche, Dominique Auroy, et son concurrent de Tahiti Infos, Albert Moux, pour imprimer le quotidien La Dépêche de Tahiti et ses magazines Tiki Mag et Le Gratuit de Tahiti avec la rotative du groupe Moux.

L’information est loin d’être anodine dans le paysage médiatique local. Le P-dg du groupe La Dépêche, Dominique Auroy, vient de conclure un accord commercial avec la société Pacific Press, d’Albert Moux, pour imprimer La Dépêche de Tahiti et ses magazines Tiki Mag et Le Gratuit de Tahiti sur la rotative du groupe Moux. L’annonce a été faîte mardi aux salariés de La Dépêche. Le dernier quotidien payant de Polynésie française va donc être imprimé par son principal concurrent dans la presse écrite, puisqu’Albert Moux est également le propriétaire du quotidien gratuit, Tahiti Infos.

Contacté par Radio 1, Dominique Auroy ne dément pas l’information mais indique « ne pas pouvoir répondre à (nos) questions, s’agissant d’un accord commercial privé ». Du côté de Fenua Com, la maison mère de Tahiti Infos, on confirme avoir été informé de cet accord pour organiser les dates de bouclage entre les publications de Fenua Com et du groupe La Dépêche.

Selon nos informations, Le Gratuit de Tahiti sera imprimé à partir de la semaine prochaine sur la rotative d’Albert Moux, La Dépêche de Tahiti à partir de début décembre, et la date d’impression du Tiki Mag reste encore à définir. Reste la question de l’avenir de la rotative du groupe La Dépêche et de ses employés ? L’annonce a évidemment suscité de nombreuses inquiétudes à La Dépêche. Toujours selon nos informations, Dominique Auroy aurait promis qu’il n’y aura aucun licenciement mais des « reclassements » dans ses autres sociétés.

Article précedent

Rouler sans permis va coûter beaucoup plus cher

Article suivant

Praticiens grévistes et gouvernement toujours pas d'accords

2 Commentaires

  1. Philippe
    8 novembre 2017 à 15h47 — Répondre

    Ahahahah il faut juste qu’il s’attende à être payé que tous les 12 mois si il a de la chance mdr.

  2. lusse
    9 novembre 2017 à 10h25 — Répondre

    Ma femme, correspondente de la depeche, a du attendre 6 mois pour etre payée…tout en relancant tout le temps…
    Aah Dominique…sors les sous!

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Albert Moux va imprimer La Dépêche de Tahiti