ACTUS LOCALESECONOMIENUMERIQUE

Découvrez les 6 finalistes des Tech4Islands Awards

Olivier Kressmann, président du Digital Festival Tahiti, entouré notamment de Vincent Fabre, Stéphane Chin Loy, Tea Frogier et Gaspard Toscan du Plantier. ©CP/Radio1

On connaît désormais les six finalistes du grand concours international Tech4Islands, une première mondiale lancée en avril dernier par le Digital Festival Tahiti. LeadBees, le projet polynésien de ruches connectées, fait partie des finalistes. Le grand public est appelé à voter pour son projet préféré.

Six candidats sont à présent en lice pour remporter le premier prix Tech4Islands. Six projets pensés pour mettre la technologie au service des environnements insulaires.

La Tech4Islands est la déclinaison « made in Tahiti » du concept de Tech4Good : « Détecter les perles technologiques internationales porteuses de solutions innovantes, répondant aux défis des territoires insulaires autour de 4 thématiques : Smart Tourisme, Économie Bleue, Économie Circulaire et Innovation Publique », tel est l’objectif de ce concours qui arrive désormais dans sa phase finale.

La Polynésie peut se flatter d’avoir, avec ce concept, immédiatement suscité l’intérêt et l’adhésion, bien au-delà du fenua. Tech4Islands bénéficie de soutiens de poids : le président du Digital Festival Tahiti, Olivier Kressmann, a rencontré au mois de mars dernier les conseillers outre-mer de l’Élysée et de Matignon pour leur présenter Tech4Islands :  « J’ai eu un accueil extrêmement favorable, ils ont été très emballés, ils sont complètement dans cette logique » car elle cadre bien avec le « One Planet Summit » prévu par Emmanuel Macron en avril prochain en Polynésie.

Des 66 candidatures en provenance de 10 pays, dont 7 issues de la Polynesian Tech, une pré-sélection avait fait émerger 12 demi-finalistes au mois de juin. Le choix final et unanime s’est porté sur : Bioceanor (Économie Bleue – France), Guinard Energies (Économie Circulaire – France), LeadBees Technologies (Économie Circulaire – Polynésie française), Marine Tech (Économie Bleue – France), Qista (Innovation Publique – France), SolarSPELL (Innovation Publique – États-Unis). « On passe de la sensibilisation à la pratique, a déclaré la ministre en charge du Numérique, Tea Frogier. Il faut se frotter à l’international, on ne peut plus être dans ce schéma de repli » en faisant référence à la dimension globale que prend le Digital Festival et l’initiative Tech4Islands.

Le grand public peut voter, dès à présent et jusqu’au 13 septembre. Les votes du public compteront pour 10% de la note finale. Le 16 septembre, un « grand oral » par visioconférence se tiendra à la Station F à Paris, premier campus de startups au monde. Le jury final est composé de 11 personnalités européennes emblématiques de l’innovation, parmi lesquelles l’ancienne ministre de l’Économie numérique Fleur Pellerin, le président du comité exécutif de l’Association des pays et territoires d’Outre-mer de l’Union européenne (OCTA) Olivier Gaston, ou encore Marie Vilon, qui dirige la mission French Tech. Les prix seront remis le 18 octobre prochain, lors de la 3e édition du Digital Festival Tahiti.

Les 6 finalistes – retrouvez les présentations vidéo de chaque projet

  • Bioceanor (Économie Bleue – France) – Solution de station météo sous-marine connectée capable de mesurer en temps réel et par prédiction la pollution de l’eau, elle regroupe toutes les dernières innovations technologies de l’IoT, du BigData en passant par le Machine Learning.
  • Guinard Energies (Économie Circulaire – France) – Solution de production d’électricité à partir des courants marins et fluviaux grâce à des hydroliennes marines et fluviales accélératrices du courant.
  • LeadBees Technologies (Économie Circulaire – Polynésie française) – Solution de gestion connectée des ruches : grâce à des capteurs installés dans la ruche, au contact direct de la colonie, et sur le rucher, LeadBees permet aux apiculteurs de surveiller les ruches à distance sans déranger les abeilles : état de santé et activité de la colonie, état de la production, météo, etc.
  • Marine Tech (Économie Bleue – France) – Solution HELIO, premier système au monde 100% autonome et recyclable, capable de produire de l’eau potable grâce à la seule énergie du soleil et à partir de tout type d’eau impropre à la consommation (eau de mer, forage, saumâtre, etc.).
  • Qista (Innovation Publique – France) – Solution de borne anti-moustique connectée, capable de monitorer et géolocaliser le niveau d’infestation d’une zone. La borne croise ces données avec les évolutions météos locales afin de permettre une anticipation des politiques sanitaires et permet de limiter le risque de transmission de maladies en éliminant les moustiques
  • SolarSPELL (Innovation Publique – États-Unis) – Solution de bibliothèques éducatives numériques hors ligne, alimentées par énergie solaire, qui ont vocation à être implantées dans les écoles et communautés où l’accès à l’Internet est limité.
Article précedent

Une étude sociologique sur l’ice

Article suivant

Grève BTP : « Je ne fais pas de distribution de bonbons » - René Temeharo

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Découvrez les 6 finalistes des Tech4Islands Awards