ACTUS LOCALESFAITS DIVERS

Des rames customisées locales copiées par des Chinois

Des modèles de rames customisées locales copiées par le fabriquant Chinois.

Des modèles de rames customisées locales copiées par le fabriquant Chinois.

Des rames customisées par des artistes locaux copiées par « le plus gros fabriquant de rame chinois ». C’est le post qui fait le buzz sur Facebook depuis la semaine dernière. Le propriétaire d’un magasin de rame de Tahiti s’est rendu compte de la contrefaçon, mais craint de ne pas pouvoir se défendre…

Jeudi 22 septembre dernier, le gérant et propriétaire de Mon Boo Vaa, un magasin de rame de Tahiti, a reçu un mail du « plus gros fabriquant de rame Chinois » qui présentait sa nouvelle gamme pour 2017. Surprise en parcourant le catalogue, le gérant, Mathieu Puigsarbe, a découvert des rames identiques à celles qu’il vendait.

Problème pour le « customiseur » de ces rames, Heiarii Metua, aucun de ses dessins n’a été déposé à la CCISM pour en protéger la propriété intellectuelle. Il craint donc de ne pas pouvoir se défendre contre la copie de la société chinoise. Heiarii Metua qui customise environ 50 rames par an pour des modèles uniques et qui affirme aujourd’hui qu’il fera plus attention en publiant les photos de son travail sur les réseaux sociaux.

Foire agricole
Article précedent

Moisson de subventions pour les agriculteurs

3.GEMEAUX-HOROSCOPE
Article suivant

Tatauroscope du vendredi 30 septembre 2016

1 Commentaire

  1. simone grand
    30 septembre 2016 à 7h13 — Répondre

    Il me semble qu’un service spécial avait été créé pour veiller à la propriété intellectuelle des productions locales.
    Il n’y a plus personne ou c’est juste pour faire semblant.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Des rames customisées locales copiées par des Chinois