ACTUS LOCALESJUSTICE

Deux douaniers indemnisés après l’affaire de l’Arafenua

Deux agents des douanes de Polynésie suspendus après les fausses déclarations de la douanière en 2012 dans « l’affaire de l’Arafenua » ont obtenu mardi une première réparation devant le tribunal administratif de Papeete. Totalement blanchis des accusations de leur collègue, ils ont obtenu le versement de toutes les indemnités qui auraient dû leur être versées pendant la durée de leur suspension.

Deux douaniers ont obtenu mardi une première réparation après la terrible affaire de l’Arafenua. En 2012, une douanière avait accusé quatre de ses collègues de l’avoir violé dans des conditions particulièrement sordides. En tout, huit douaniers avaient été mises en examen et surtout suspendus de leurs fonctions dans cette affaire. Une affaire qui a fini par se dégonfler avec les déclarations contradictoires et les mensonges d’une accusatrice qui a aujourd’hui disparu de la circulation. Les douaniers avaient été réintégrés le 1er septembre 2015, trois mois avant l’ordonnance de non-lieu du juge d’instruction dans cette affaire.

Mardi, le tribunal administratif de Papeete a fait droit aux demandes de deux de ces douaniers d’obtenir une première réparation, en récupérant le versement de tous leurs salaires pendant la période de leur suspension. L’Etat a donc été condamné à verser aux deux douaniers plusieurs indemnités que les deux agents auraient touché « s’ils étaient restés en fonction ».

Article précedent

Le Pays condamné pour le marché de l'éclairage du front de mer

Article suivant

Suppression du "risque négligeable" : ce n'est pas encore gagné. - Edito 07/02/2017

2 Commentaires

  1. Iritahua
    8 février 2017 à 5h36 — Répondre

    On condamne de tords et de travers les honnêtes gens en Polynésie, les magouilleurs et autres rien.

  2. 8 février 2017 à 7h11 — Répondre

    Il y a vraiment des mythos graves ici, il faut être pourri pour mentir comme ça et détruire la vie des gens !

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Deux douaniers indemnisés après l’affaire de l’Arafenua