ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Toute la réaction en chaîne qui a conduit au blackout

© FB Cyril Claude Moetua Dardel

Dans un communiqué diffusé mercredi midi, EDT a détaillé l’ensemble de la réaction en chaîne qui a conduit au blackout de la nuit de mardi à mercredi. A l’origine de la panne générale, les coups de tonnerre au milieu d’une ligne haute tension entre Papenoo et la Punaaru.

La société EDT a établi mercredi l’origine du blackout survenu dans la nuit de mardi à mercredi entre 0h53 et 4h04 du matin. A l’origine de cette panne, le « déclenchement » de la ligne à haute tension de 90 kV de la TEP suite « vraisemblablement » aux « impacts de foudre ». Un défaut qui est survenu en pleine nuit, dans un contexte « d’optimisation hydroélectrique », pendant lequel EDT favorise la production hydroélectrique et ne laisse en marche que deux groupes à la centrale de la Punaruu. Une réaction en chaîne a conduit au blackout complet sur l’île de Tahiti en l’espace de 26 secondes, comme l’explique le directeur général adjoint en charge de la direction technique, François Dupont.

Le blackout de la nuit dernière est relativement exceptionnel. Le dernier évènement de ce type était survenu en novembre 2001. Au moment de la panne, quatre agents étaient sur place à la Punaruu : un agent de dispatching et trois agents de production. A 1 heure du matin, une quinzaine de techniciens, automaticiens, électriciens sont arrivés pour redémarrer la centrale. Il a ensuite fallu remettre en service l’ensemble des réseaux, démarrer chaque transformateur et remettre sous tension chaque ligne électrique. Les premiers foyers ont été réalimentés peu avant 3 heures. Et le courant a été totalement rétabli à 4h04 du matin.

Article précedent

Tatauroscope du jeudi 30 mars 2017

Article suivant

Yvonnick Raffin pressenti pour la direction de la CPS

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Toute la réaction en chaîne qui a conduit au blackout