ACTUS LOCALESECONOMIE

Hitiaa o te ra mise en garde pour 2018

Si le dernier avis de la chambre territoriale des comptes a constaté le respect du « plan de redressement » de Hitiaa o te ra pour son budget 2017, la juridiction financière a surtout mis en garde la commune sur le recouvrement des taxes et redevances d’eau et des déchets, indispensable pour retrouver l’équilibre budgétaire en 2018.

Soumise à un plan de redressement de ses finances depuis 2013, la commune de Hitiaa o te ra devrait retrouver l’équilibre l’année prochaine. Lundi, la chambre territoriale des comptes a publié la validation des mesures du plan de redressement pour le budget 2017. Mais la juridiction a aussi, et surtout, pointé un sérieux problème de recouvrement des taxes et redevances d’eau et des déchets. Problème qui pourrait empêcher le retour à l’équilibre des comptes en 2018

En effet, la chambre constate un niveau « particulièrement bas » du taux de recouvrement de ces redevances pour 2015 et 2016. Pour le budget 2017, la juridiction a d’ailleurs demandé à la commune de revoir très largement à la baisse ses prévisions de recettes de 32 à 16 millions de Fcfp pour le budget de l’eau et de 41 à 15 millions de Fcfp pour celui des déchets. Pourquoi ? Parce qu’en l’absence d’adressage dans sa commune, Hitiaa o te ra a toujours de grandes difficultés pour identifier ses redevables. Autre problème, la commune n’a toujours pas signé de convention avec le Trésor public pour autoriser le comptable public à engager les poursuites pour recouvrer ces recettes.

Des réformes « exhaustives » à mettre en œuvre « scrupuleusement »

La chambre territoriale des comptes met donc en garde la commune. « Le retour à l’équilibre, prévu pour la fin de l’exercice 2018, ne pourra être atteint qu’en respectant scrupuleusement la trajectoire budgétaire définie pour 2017, sous réserve de la mise en œuvre exhaustive de toutes les mesures qui garantiront la prise en charge des titres de recettes émis sur les budgets annexes ». Soit l’adressage et la signature de la convention avec le Trésor.

Pour l’anecdote, la chambre avait également demandé aux membres du conseil municipal d’équilibrer le budget 2017 en baissant les indemnités du maire et de ses adjoints à 75% du maximum autorisé. Mais les élus ont refusé, préférant rogner sur d’autres dépenses de personnel…

Article précedent

Le Pays veut légaliser le bingo

Article suivant

Tatauroscope du jeudi 20 juillet 2017

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Hitiaa o te ra mise en garde pour 2018