ACTUS LOCALESECONOMIENON CLASSÉSANTÉ

Intoxications alimentaires à Huahine : la salmonellose confirmée dans un élevage de Taravao

L’enquête de la Direction de la santé vient de confirmer que les 10 personnes qui sont tombées malades à Huahine après avoir consommé un dessert à base d’œufs non cuits ont bien été victimes de la salmonellose. Une enfant avait du être évasanée vers Papeete. 15 autres cas sont suspectés.

Les œufs incriminés sont issus de l’élevage « SCEAP Taravao » et commercialisés sous la marque « Les extras de la presqu’île ». Cet élevage est infecté par la bactérie Salmonella enteritidis, a confirmé jeudi la Direction de la santé.

L’exploitant a décidé, par mesure de précaution, de procéder auprès de ses distributeurs au retrait du marché de tous les œufs produits par son élevage ainsi qu’au rappel des œufs de la marque « Les extras de la presqu’île » auprès des consommateurs acquéreurs.

Il est recommandé aux personnes qui détiendraient des œufs de la marque « Les extras de la presqu’île » de les consommer bien cuits, de se laver les mains après manipulation, ou de les détruire, ou encore de les rapporter au point de vente où ils leur seront remboursés.

Les personnes qui auraient consommé des préparations à base d’œufs non cuits (mayonnaise maison, pâtisseries non cuites, tiramisu, …) ou peu cuits (œufs à la coque ou omelette baveuse par exemple) et qui présenteraient de la fièvre accompagnée de douleurs abdominales et de diarrhées sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

Les enfants en bas âge, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes immuno-déprimées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes. Ils peuvent évoquer une salmonellose, maladie qui peut parfois être grave.

Avec communiqué

 

Article précedent

Un père secoue violemment ses jumelles prématurées

Article suivant

Grève des enseignants lors des épreuves du Bac

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Intoxications alimentaires à Huahine : la salmonellose confirmée dans un élevage de Taravao