INTERNATIONAL

Irlande: décès soudain d'Anthony Foley, le monde du rugby sous le choc

Paris (AFP) – Légende du rugby irlandais et entraîneur du Munster, Anthony Foley est décédé à 42 ans dans la nuit de samedi à dimanche près de Paris, une disparition soudaine qui a entraîné une vague d’hommages dans le monde du rugby britannique.

62 sélections avec l’Irlande entre 1995 et 2005 (dont trois comme capitaine), capitaine du Munster lors de son premier titre européen en 2006: c’est une figure emblématique du rugby irlandais qui s’est éteinte dans un hôtel de Suresnes (Hauts-de-Seine), où l’équipe du Munster résidait avant son match de Coupe d’Europe contre le Racing 92 dimanche.

Cette rencontre a été reportée à une date encore non communiquée à la demande du Munster. « Nous comprenons que dans de telles circonstances le Munster ne puisse pas se présenter à Colombes pour disputer en ce triste jour le match de Coupe d’Europe et acceptons sans réserve de le reporter à une date ultérieure », a indiqué le club francilien dans un communiqué.

« Une enquête pour définir les causes de la mort est ouverte et confiée au commissariat de Suresnes », a-t-on appris de source policière, alors que le Munster, qui a annoncé la nouvelle du décès, n’a évoqué « qu’une mort soudaine ».

De nombreux policiers étaient présents dimanche après-midi à l’intérieur et devant l’hôtel de Suresnes où est décédé Foley, et un véhicule des services funéraires y est arrivé avant d’en repartir, a constaté un photographe de l’AFP. L’équipe du Munster était toujours présente à l’intérieur de l’hôtel en fin d’après-midi.

– L’hommage des fans –

Les nombreux supporters de la province irlandaise avaient eux un peu plus tôt entonné un chant poignant à la mémoire de l’ancien troisième ligne, marié et père de deux garçons, devant les grilles du stade Yves-du-Manoir de Colombes (Hauts-de-Seine), où devait se disputer le match, d’après une vidéo postée sur Twitter par le club francilien.

La disparition soudaine de Foley, robuste numéro 8 qui a fait toute sa carrière au Munster avant d’intégrer son encadrement en 2011, trois ans après sa retraite sportive, a entraîné une vague d’hommages.

« La Fédération irlandaise de rugby et le Munster Rugby adressent leurs plus sincères condoléances à la famille et aux amis d’Anthony, et demandent à ce que soit respectée, en ce jour triste, la vie privée de sa famille », ont écrit la Fédération irlandaise (IRFU) et le Munster dans un communiqué commun.

Le président irlandais Michael Higgins a lui regretté le décès « d’une des grandes figures du sport irlandais de l’ère moderne », alors que l’ancien ouvreur international écossais et manager de Glasgow, Gregor Townsend, a évoqué « une journée triste pour le rugby » sur son compte Twitter.

– « Incompréhensible » –

« Figure hautement influente dans le jeu. Un bon homme parti trop tôt. RIP Axel », a ajouté Townsend, en référence au surnom de Foley tiré du personnage joué par Eddie Murphy dans le « Flic de Beverly Hills ».

Son ancien coéquipier en équipe d’Irlande et au Munster Frankie Sheahan s’est lui dit « bouleversé » et a posté une photo en compagnie de Foley et d’autres joueurs prise à l’occasion du cinquantième anniversaire d’un autre international irlandais, le week-end dernier. « Incompréhensible », a-t-il ajouté.

Comme Sheahan, l’ancien international écossais Craig Chalmers a affiché son incrédulité: « Je ne peux pas croire la nouvelle choquante à propos d’Anthony Foley. L’un de nos grands hommes dans notre sport, et à jamais une légende du Munster et du rugby irlandais. »

Brett Gosper, le directeur exécutif de World Rugby, la Fédération internationale, s’est lui dit « choqué par la tragique nouvelle à propos d’Anthony Foley. Nos sincères condoléances et pensées à la famille, aux amis et à Munster, de la part de toutes les personnes de World Rugby. »

Simon Halliday, le président de l’EPCR, l’organisateur des compétitions européennes, a pour sa part souhaité exprimer ses « plus sincères condoléances à la famille d’Anthony ainsi qu’à tous les proches du Munster et du rugby irlandais. C’était un joueur extraordinaire et un excellent entraîneur que nous regretterons énormément. »

L'Irlandais Anthony Foley lors d'un match du Six nations contre la France, le 14 février 2004 au Stade de France. © AFP

© AFP/Archives MARTIN BUREAU
L’Irlandais Anthony Foley lors d’un match du Six nations contre la France, le 14 février 2004 au Stade de France

95dfdd5483c1d9204f4b9196f096b621d388d46c-1
Article précedent

Un atterrisseur européen entame une descente de 3 jours vers Mars

20b56774491400c86a2f7af81e4ecad3a2cd962a-1
Article suivant

Trump agite le spectre d'une élection truquée, son camp tempère

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Irlande: décès soudain d'Anthony Foley, le monde du rugby sous le choc