ACTUS LOCALESECONOMIE

La Dépêche de Tahiti placée en redressement judiciaire

Le tribunal mixte de commerce de Papeete a décidé lundi après-midi de placer la société éditrice de La Dépêche de Tahiti en redressement judiciaire, à la suite du non paiement de près de 80 millions de Fcfp d’arriérés de cotisation à la CPS.

Le délibéré du tribunal mixte de commerce de Papeete au sujet des dettes de la Société d’information et de communication (SIC)  La Dépêche de Tahiti, a été rendu lundi en début d’après-midi au palais de justice. Principal problème, une dette de 80 millions de Fcfp de cotisations sociales impayées auprès de la Caisse de prévoyance sociale. D’autres créanciers sont également présents dans la procédure, auparavant au stade de la conciliation.

Selon Me Jean-Michel Vergier, avocat de La Dépêche dans ce dossier, Dominique Auroy, l’actuel propriétaire du journal, devait montrer patte blanche auprès du tribunal à l’aide d’un apport financier. Mais cet apport n’était pas arrivé au moment de l’audience devant le tribunal de commerce, lundi matin à 9 heures.

Quatre mois de période d’observation

Le placement en redressement judiciaire de la société éditrice de La Dépêche de Tahiti signifie que les dettes actuelles de la société sont gelées. Il signifie également que la société ne peut plus contracter de nouvelles dettes sans risquer le placement en liquidation judiciaire. Le tribunal de commerce a prononcé une période d’observation de quatre mois. En octobre prochain, une nouvelle audience permettra d’examiner la situation de la société pour déterminer si elle peut sortir de son redressement judiciaire, si elle s’y maintient ou si elle doit être placée en liquidation.

Article précedent

Majorité sous tension au Tapura

Article suivant

Va’a : Taaroa Dubois, le king de la AIR TAHITI RACE 2018

1 Commentaire

  1. Charles Supa Van Cam
    12 juin 2018 à 22h30 — Répondre

    IL FAUT AVOIR DES TRIPES POUR ÊTRE PRÉSIDENT ENCORE UN SIGNE DE FAIBLESSE ,ON EST CHEF OÛ ON LAISSE LE TRÔNE À QUELQU’UN D’AUTRE .
    EDIOUARD NE FAIS PAS LA SOURDE OREILLE ,METS JESUS SUR LA PIROGUE
    POLYNÉSIENNE .TU VAS AFFRONTER DES TEMOÊTES. JE T’ai prévenu , il y a des loups dans la bergerie .E aueue e opa opa te Vaa .A Pure .

Laisser un commentaire

PARTAGER

La Dépêche de Tahiti placée en redressement judiciaire