ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le Civen change de président

En pleine bataille à Paris sur la suppression de la notion de « risque négligeable » dans la Loi Morin, un nouveau président du Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires (Civen) a été nommé en la personne d’Alain Chrisnacht, ancien haut-commissaire de Nouvelle-Calédonie et directeur de cabinet des ministres de la Justice, Christiane Taubira puis Jean-Jacques Urvoas.

Alors que la modification de la Loi Morin et la suppression de la notion de « risque négligeable » sont actuellement au cœur des débats à Paris entre le gouvernement central et les parlementaires polynésiens, le Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires (Civen) vient de changer de président. L’information était passée jusqu’ici inaperçue, le président du Civen, le conseiller d’Etat Denis Prieur, a démissionné de ses fonctions fin 2016. Alain Chrisnacht a été nommé il y a quelques jours pour prendre la présidence du comité d’indemnisation. Cet ancien préfet âgé de 70 ans, passé par la DGSE, a été l’un des artisans de l’ombre des accords de Matignon à Nouméa avant d’être nommé haut-commissaire de Nouvelle Calédonie. Plus récemment, Alain Chrisnacht a occupé les fonctions de directeur de cabinet des ministres de la Justice, Christiane Taubira puis Jean-Jacques Urvoas. Il aura la lourde responsabilité de gérer les demandes d’indemnisations après la future Loi Morin révisée.

Article précedent

Le CFPA tourne au ralenti

Article suivant

Le président de la Cour des comptes à Tahiti en mars

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le Civen change de président