ACTUS LOCALESPACIFIQUE

Le fenua sur la route d’un nouveau trafic de drogue

Plus d’1,4 tonne de cocaïne a été saisie à bord d’un voilier au large des Îles Tonga. Une saisie record effectuée par les autorités françaises. Le bateau était surveillé depuis qu’il avait fait relâche aux Tuamotu.

L’information a été révélée par la radio calédonienne RRB. Les forces armées de Nouvelle-Calédonie et les douanes ont intercepté un voilier suspect au large des Tonga. À son bord, une quantité énorme de drogue : 1,4 tonne de cocaïne, d’une valeur estimée à 12 milliards de Fcfp.

Le bateau, un Atlantic 55 baptisé L’Afilna, battant pavillon de Gibraltar, était sous surveillance depuis trois semaines. Il avait été aperçu au large d’un atoll isolé des Tuamotu, où il faisait relâche. D’après le vice-procureur calédonien, Hervé Ansquer, cité par les médias locaux, « son équipage, composé de quatre hommes de nationalités lituanienne et lettone a attiré l’attention des autorités militaires françaises pour avoir navigué sans escale depuis le canal de Panama, et pour avoir annoncé vouloir refaire route directement vers l’Australie, malgré une avarie. »

La douane française a suivi sa route des Tuamotu aux Tonga. Les forces armées de Nouvelle-Calédonie ont attendu que le bateau entre dans leur secteur d’intervention pour lancer leur opération. Le navire a été intercepté jeudi dernier. Les quatre marins lituaniens et lettons qui étaient à son bord ont été placés en garde à vue par la gendarmerie de Nouméa, où ils sont arrivés mardi.

Les enquêteurs français vont travailler en liaison avec les offices centraux des États-Unis et de l’Australie, chargés de la lutte contre le trafic de stupéfiants. La drogue était vraisemblablement destinée au marché australien.

Article précedent

Deux pourvois en cassation dans l'affaire Air Moorea

Article suivant

Le Conseil des réformes stratégiques sur la sellette

1 Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le fenua sur la route d’un nouveau trafic de drogue