ACTUS LOCALESSPORTS

Le rugby à 7 veut se faire une place à Tahiti

L’ancien international néo-zélandais, DJ Forbes, sera le parrain du tournoi. © DR

Le jeune Papeete rugby club organise le premier tournoi international de rugby à 7 en Polynésie française, les 1er et 2 décembre 2017, au stade de la Fautaua. Des athlètes viendront de Rapa Nui, des Îles Cook, des Fidji et de métropole pour l’occasion. Certains joueurs des clubs de Paea et d’Arue, restés sous la bannière de la fédération de Charles Tauziet, pourraient également y prendre part.

Ce n’est que le premier tournoi international de rugby à 7 organisé par le Papeete rugby club, mais son président ambitionne déjà de mettre en place un circuit dans le sud-est du Pacifique, avec des partenaires de Rapa Nui, des Îles Cook et de Hawaii. Tout est parti du Matamua rugby club, une petite structure de Rapa Nui, qui a lancé son tournoi en 2015. En l’espace de deux ans, le club a réussi à faire venir « six ou huit équipes », dont le Papeete rugby club, raconte Bruce Andrieux. « Ça nous a donné des envies », ajoute le président du club.

Pari réussi, puisque le tournoi va donc avoir lieu les 1er et 2 décembre prochain. Une dizaine d’équipes vont y prendre part, dont une des Raromatai – une entente entre Huahine et Raiatea. Il devrait aussi y avoir des joueurs des clubs de Paea et d’Arue. Comme ils sont restés sous la bannière de la fédération de Charles Tauziet, qui a perdu la délégation de service public, ils doivent prendre une licence dans un autre club pour participer. D’après Bruce Andrieux, une demande a été transmise au conseil fédéral.

Lors du tournoi, les joueurs du fenua seront opposés à des rugbymen venus de France, des Îles Cook, de Rapa Nui et des Fidji. Un All Black sera également de la partie : Derek Jamie Forbes, invité et « parrain » de l’événement. Bruce Andrieux  est très fier d’avoir réussi à le convaincre de venir à Tahiti. C’est « le Platini du rugby à 7 », avance-t-il.

DJ Forbes restera cinq jours à Tahiti, il se rendra dans des écoles de rugby et Bruce Andrieux espère que sa présence contribuera « à développer le rugby à 7 au fenua ». Même si on pratique plus souvent le rugby à XV en France, c’est son petit frère qui est « l’avenir du rugby des petits pays, parce que les matches ne durent que 14 minutes », explique le président du Papeete rugby club. Il est donc possible d’organiser des tournois de rugby à 7 sur un week-end ou une semaine, alors que le rugby à XV et ses matches de 80 minutes nécessitent des temps de récupération beaucoup plus longs. Et puis, le rugby à 7 est un sport olympique depuis les JO de 2016 !

Article précedent

Football – Ligue 1 VINI : Carton plein pour Central, Dragon et Taiarapu, Tefana accroché à domicile.

Article suivant

NSI décroche une défisc’ nationale à 195 millions

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le rugby à 7 veut se faire une place à Tahiti