ACTUS LOCALESSOCIAL

Le Sdiraf demande une rente de 25 milliards à l’Etat

A l’initiative d’une « marche » qui a rassemblée 53 personnes jeudi matin à Papeete, le Sdiraf d’Emile Vernier demande à l’Etat d’assumer les conséquences des essais nucléaires en matière de santé, en sollicitant une rente de 25 milliards de Fcfp par an.

Le président du Syndicat de défense des intérêts des retraités anciens et futurs (Sdiraf) Emile Vernier, accompagné de 52 adhérents, ont organisé une marche du parc Paofai à la présidence. Ils ont été reçus par le président, Edouard Fritch, en la présence de Luc Tapeta conseiller auprès du ministre de la Santé, Jacques Raynal. Le syndicat a fait connaître au président sa dernière revendication : faire prendre en charge par L’État les 25 milliards de Fcfp de dépenses supportées actuellement par le CHPF de Taaone suite aux essais nucléaires. Le président du SDIRAF parle de « rente » sur plusieurs années. Car selon lui : « les dépenses de santé ont explosé. Elles sont passées de 36,7 milliards Fcfp en 1995 à 105,6 milliards Fcfp en 2012 ».

Concernant la réforme de la PSG, Emile Vernier affirme qu’il est hors de question pour le Sdiraf que le gouvernement touche aux retraites. Le président du syndicat se dit confiant : « (Edouard Fritch) ne peut pas faire autrement que de faire en sorte que cela s’améliore, les retraités n’accepteront pas qu’on leur diminue leur pension ».

Selon Emile Vernier, le gouvernement a pour ambition d’organiser un séminaire à la fin du mois de juin qui aura pour but de parler du sujet brûlant des retraites.

Article précedent

Brave model à la recherche de sa perle du Pacifique

Article suivant

Concurrence : « Le résultat pour les consommateurs va arriver progressivement »

5 Commentaires

  1. Kainuku
    15 juin 2017 à 19h33 — Répondre

    Vernier 50 personnes va te coucher
    Pas honte avec ton patrimoine et tes revenus locatifs et je ne sais

  2. Tiare 1
    16 juin 2017 à 5h20 — Répondre

    Dès lors qu’on touche à leurs petits avantages, les fonctionnaires retraités ou non sortent dans les rues . C’est pousser le bouchon un peu loin.

  3. 53 personnes ? Et combien d’après la police ? hohohohohoho Et bravo Emile Vernier et SDIRAF de dénoncer que 50% des retraités sont allocataires du « RSA des vieux » : 80 000 francs des colonies françaises du Pacifique et qu’il n’est pas possible de « vivre » avec si peu hahahaah

  4. 16 juin 2017 à 9h18 — Répondre

    A l’évidence, l’Indépendance est la solution. Le SMIG passant à 15 000 F, les retraités avec 80 000 F/mois seront des riches. Ah zut ! J’oubliais, il n’y aura plus de retraite alors, le pays n’ayant plus assez d’argent…

  5. TAHI ARII
    16 juin 2017 à 9h33 — Répondre

    25 MILLIARDS INSUFFISANT POUR LE CADEAU MURUROA ET LE TROU ASSURANCE MALADIE CPS.
    COMBIEN ILS DÉPENSENT POUR LA RACAILLE QUI ARRIVE PAR MILLIERS AU QUOTIDIEN ILS N’ONT RIEN APPORTÉ.
    LA POLYNÉSIE FRANÇAISE À FAIT DE LA FRANCE:
    – 2° PUISSANCE DE DISSUASION MONDIALE
    – 2° PUISSANCE MARITIME MONDIAL AVEC 5.5.MILLIONS DE KM2.
    – ESPACE AÉRIEN.
    QUELLE RETOMBÉ POUR LES MAHOYS ! !!!?????
    LA JUSTICE L’ENSEIGNEMENT LA POLICE TOUT LES CAEPF.
    C’EST NORMAL QU’ELLE PREND EN CHARGE DU FAIT QUE L’ON PARLE LE FRANÇAIS LANGUE RECONNU.
    COMBIEN ELLE CONTRIBUÉ À BRUXELLES.
    COMBIEN DE MILLIARDS DE DETTE AFRICAINE EFFACÉ ! !???.
    ET TANT D’AUTRES ! !!???
    100 MILLIARDS ANNUELS AU MOINS.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le Sdiraf demande une rente de 25 milliards à l’Etat