ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le Tavini se montre à Tarahoi

© Antoine Samoyeau

Une soixantaine de militants s’est réuni mardi matin devant l’assemblée à Tarahoi à l’appel du Tavini Huiraatira, pour protester contre l’exploitation des ressources maritimes à des fins économiques. Une réponse au séminaire organisé sur le sujet par A Ti’a i Mua et la CFDT dans le même temps à la mairie de Pirae.

A sept mois des territoriales, le Tavini a ressorti mardi matin ses drapeaux bleu ciel pour un sit-in devant l’assemblée, place Tarahoi. Anthony Géros, Valentina et Stanley Cross, Eliane Tevahitua ou encore Moetai Brotherson en tête, une soixantaine de militants du parti indépendantiste s’est réuni pour « sensibiliser la population contre l’exploitation des ressources maritimes à des fins économiques ». A l’origine de cette manifestation, l’ouverture d’un séminaire mardi à la mairie de Pirae sur l’exploitation des ressources maritimes du fenua. Ressources dont la propriété est l’un des chevaux de bataille du parti bleu ciel, rappelle le député Tavini, Moetai Brotherson.

La Polynésie française est compétente pour exploiter les terres rares de sa zone économique exclusive, sauf pour ce qui relève des « matières première stratégiques » dont la liste est arrêtée par décret du Premier ministre. Depuis plusieurs années, le parti indépendantiste dénonce la possibilité de modifier cette liste des ressources stratégiques « à loisir » par le chef du gouvernement central. Alors la manifestation du parti bleu ciel est-elle liée à la visite du secrétaire d’Etat, Sébastien Lecornu, en Polynésie depuis mardi matin ? Pas du tout, assure Moetai Brotherson.

Article précedent

Une « cellule anti-cambriolage » pour la Polynésie

Article suivant

La Polynésie « prometteuse » sur la transition énergétique

3 Commentaires

  1. Taaroa
    12 septembre 2017 à 18h40 — Répondre

    Il prend les gens pour des kons, c’est bien un politichien

  2. Chaval
    13 septembre 2017 à 5h19 — Répondre

    L’Océan n’appartient à personne mais à l’humanité, mais il faut bien que cette équipe de contestataires se fassent remarquer, et que viennent faire les drapeaux de l’ONU la dedans ?

  3. Popo
    13 septembre 2017 à 15h08 — Répondre

    Popo ia outou TAVINI HUIRAATIRA ma …
    Mauruuru no ta outou tautoo no te tama no ananahi

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le Tavini se montre à Tarahoi