ACTUS LOCALESCULTURE

Les Archives numérisent 300 ouvrages anciens

Le ministre en charge de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a assisté, ce vendredi matin, à la conférence de presse du service du patrimoine archivistique et audiovisuel, dans ses locaux de Tipaerui,à la présentation des travaux de numérisation de certains ouvrages anciens. En 2016, il a en effet initié un chantier externalisé de numérisation en complément de son programme annuel de numérisation en interne. Ce chantier porte notamment sur les ouvrages les plus rares et les plus anciens du patrimoine polynésien.

Le service héberge, outre les fonds issus de l’activité des services publics, la bibliothèque patrimoniale du Pays qui compte plus de 9 000 références majoritairement liées au patrimoine polynésien. L’ouvrage le plus ancien est daté de 1767 et s’intitule « L’Isle de Robinson Crusoe extraite de l’anglois par M. de Montreille ». Le service en charge des archives numérise chaque année les documents principalement issus des fonds administratifs. Afin de préparer la mise en place de la future médiathèque du centre culturel, et en complément de ce travail récurrent, le Pays a recours à un prestataire pour numériser et constituer ainsi la plus grande collection d’ouvrages numériques traitant de la Polynésie. Avec le développement des services de bibliothèque sur Internet, il existe de plus en plus de sites permettant de consulter des ouvrages tombés dans le domaine public. Or la Polynésie détient des ouvrages rares et parfois uniques dont la consultation n’est possible qu’aux archives de Tipaerui. De plus, ce chantier permettra de mieux maîtriser la conservation de ces ouvrages, souvent précieux, puisqu’il sera désormais possible de les consulter sans les manipuler physiquement.

300 ouvrages numérisés

Ce premier chantier de numérisation permettra de numériser 75 000 pages soit environ 300 ouvrages. C’est pourquoi il a fallu sélectionner les ouvrages suivant un ordre de priorité. Seront numérisés dans un premier temps les ouvrages ayant été édité il y a plus de 100 ans,  traitant de la Polynésie et en bon état de conservation afin d’en permettre la manipulation. Le caractère précieux des ouvrages nécessite la mise en œuvre de mesures adaptées à leur manipulation, aussi, avec un rythme de numérisation de 250 pages par heure, ce sont près de 8 semaines qui auront été nécessaires au déroulement de la numérisation. La mise en œuvre de cette opération a été conditionnée au respect d’un cahier des charges. Pour cela, le service a appliqué les préconisations des archives de France relative à l’externalisation de travaux de numérisation. La finalité du projet est de fournir une base numérique dans le cadre du projet de centre culturel, notamment du pôle médiathèque. Dans l’attente, les œuvres seront mises à disposition du public. Le site Internet du service du patrimoine archivistique permet, depuis début 2016, de renseigner les usagers, de valoriser les actions et les contenus Polynésiens. Un catalogue a été mis en place et permet d’informer sur les œuvres disponibles pour la consultation en numérique. Avec près de 1Mo par page numérisée au format de consultation, ce sont près de 75 Go qui seront générés. La mise en ligne, accessible au grand public, accompagnera la construction de la médiathèque du centre culturel.

D’après communiqué.

© Radio 1
Article précedent

EDT reçoit le "trophée perpétuel" de la Hawaiki Nui

© Présidence
Article suivant

Trois femmes victimes de violences chaque jour au fenua

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les Archives numérisent 300 ouvrages anciens