ACTUS LOCALESJUSTICE

Les trafiquants de paka de la Presqu’île condamnés mais libres

Le tribunal correctionnel de Papeete a prononcé mercredi des « peines d’avertissement » bien en dessous des réquisitions du parquet dans l’affaire, jugée depuis mardi, des deux réseaux de trafic de paka à Vairao et au fenua Aihere.

Le vice-procureur Yann Hausner avait demandé cinq ans de prison ferme et cinq millions de Fcfp d’amende à l’encontre des deux prévenus accusés d’être à la tête des réseaux : Bruno et Raufea Labaste. Les deux hommes sont au cœur du procès ouvert depuis mardi matin devant le tribunal correctionnel de Papeete pour deux vastes trafics de paka entre la Presqu’île et la zone urbaine de Tahiti. Un trafic estimé à plus de 100 millions de Fcfp entre 2009 et 2012, selon les enquêteurs. Beaucoup moins, selon les vingt prévenus et leurs avocats.

Et le tribunal a été relativement clément mercredi après-midi en prononçant des « peines d’avertissement » à l’encontre des trafiquants. Les deux têtes du réseau ont été condamnés à deux ans de prison ferme, deux ans de sursis et deux millions de Fcfp d’amende. Aucun mandat de dépôt n’a été prononcé à l’audience. Les deux compagnes des trafiquants ont écopé d’un an de prison ferme et un an de sursis. Des peines de quelques mois de prison ferme ou avec sursis ont été prononcées contre les grossistes et revendeurs et deux prévenus ont été relaxés.

Article précedent

Découvrez les dix candidates à Miss Tahiti

Article suivant

Flosse confirme qu'il demandera la grâce présidentielle

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les trafiquants de paka de la Presqu’île condamnés mais libres