ACTUS LOCALESJUSTICE

L’UPLD porte plainte dans la guerre des tarifs de l’électricité

© Cédric Valax

© Cédric Valax

C’est une étape supplémentaire qui s’est jouée vendredi dans la guerre qui oppose l’UPLD au gouvernement sur les tarifs de l’électricité. Le groupe indépendantiste à l’assemblée a annoncé le dépôt d’une plainte contre X relative au nouvel appel d’offre du Secosud et pour non répercussion de l’intégralité de la baisse du prix des hydrocarbures sur la tarification de l’électricité vendue aux polynésiens.

Le conflit qui oppose l’élue UPLD Valentina Cross au vice-président et ministre des Énergies, Nuihau Laurey, vient de franchir un nouveau cap. Une croisade menée par la représentante contre le prix de l’électricité et qui lui vaut d’être poursuivi pour « « diffamation envers un citoyen en charge d’un mandat public » après avoir accusé le ministre de tutelle, d’ingérence dans le Syndicat pour l’électrification des communes du sud de Tahiti (Secosud) pour soutenir le concessionnaire EDT. Vendredi matin, les élus UPLD ont riposté en annonçant le dépôt d’une plainte contre X, pour favoritisme et recel de favoritisme relative au nouvel appel d’offre de Secosud et pour non répercussion de l’intégralité de la baisse du prix des hydrocarbures sur la tarification de l’électricité. Une plainte cosignée par Valentina Cross et le président du groupe l’UPLD à l’assemblée Antony Géros. Valentina Cross explique que son groupe est « en possession d’éléments très pertinents pour affirmer que dans le cadre du renouvellement de la délégation de service public de distribution de l’énergie électrique de Secosud » EDT a été favorisée.

Élue de Teva i Uta Valentina Cross affirme, comme elle l’avait déjà fait, que le conseil municipal la soutien et notamment Tearii Alpha, maire et ministre du logement. « Je sais aussi que sa posture au sein du gouvernement n’est pas facile, car il fait partie aussi de ce gouvernement » commente Valentina Cross dont les précédentes déclarations avaient provoqué des tensions entre les deux ministres. Pour finir Valentina Cross interpelle les tavana siégeant au Secosud.  « J’espère que vous n’avez pas oublié qui vous a élu. Si vous êtes là aujourd’hui c’est qu’il y a une population qui a totalement confiance en vous. Et ne trahissez pas cette confiance (…) on en peut pas tricher impunément. Il y a des lois pour mettre des freins aux tricheurs » prévient-elle.

Article précedent

Gaston Flosse entendu dans l’affaire Mahana Beach

Article suivant

Fritch appelle « à ne pas céder à la psychose »

1 Commentaire

  1. Teriivaea
    3 septembre 2016 à 6h05 — Répondre

    Les faits que les agissements du gouvernement actuel favorisent outrageusement EDT ENGIE, par une baisse de charges d’hydrocarbures non repercutee sur les tarifs de vente du monopoleur à hauteur de 1 400 millions FCP/an et par un avantage injustifié d’environ 4 FCP/kWh dans la compétition biaisée pour la delà gatîon SECOSUD en cours, ne sont réellement pas difficiles à établir, pour ceux qui n’ont pas peur de voir les choses en face.
    Croyez-vous réellement que si ce n’était pas le cas, le gouvernement n’aurait pas immédiatement exposé la démonstration du caractère prétendument erroné des faits relatés. Au lieu de cela, le ministre de l’énergie ne trouve rien de mieux que de menacer d’examiner, par sa commission d’enquête de diversion, pourquoi au précédent millénaire il y a donc plus de 16 ans, un ami (M Auroy) et partenaire d’affaires dans Marama Nui du père de Mme Cross a vendu ses actions à EDT? Réfléchissez donc un peu…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’UPLD porte plainte dans la guerre des tarifs de l’électricité