ACTUS LOCALESEDUCATION

Menace de grève dans l’Éducation : Christelle Lehartel dit non aux vacances prolongées

©Archives Radio1

La ministre de l’Éducation a indiqué ce vendredi que les syndicats enseignants seraient reçus à l’occasion de la rencontre quadripartite prévue lundi. Mais elle rejette d’ores et déjà l’idée de prolonger les vacances de septembre d’une semaine, comme les syndicats le demandent.

Ce vendredi, après le dépôt du préavis de grève des syndicats enseignants, la ministre de l’Éducation Christelle Lehartel a indiqué qu’aucune rencontre spécifique n’était prévue, et que les enseignants se joindraient à la rencontre entre syndicats de salariés, syndicats patronaux, Pays et État prévue lundi. « Normalement une rencontre devait être prévue (avec les enseignants, ndlr), mais on doit tous se retrouver lundi, alors je ne sais pas trop si ça vaut le coup qu’on se voie avant. »

« Ce sont des revendications auxquelles on a déjà répondu (…), dit-elle en évoquant notamment une réunion avec le ministre de la Santé Jacques Raynal. Je ne sais plus trop quoi leur répondre, puisqu’on est en train de tout mettre en œuvre pour sécuriser les enseignants et nos élèves. » Elle annonce que de nombreuses classes vont rouvrir lundi.

Pour la ministre, pas question de rallonger les vacances de septembre d’une semaine, en contrepartie de vacances plus courtes en novembre. Elle s’en tient au principe de fermetures au cas par cas : « On ne peut pas faire de fermeture générale. »

Article précedent

Le Lions Club de Papeete fait don d’appareils auditifs aux élèves de la Presqu’île

Article suivant

Polémiques et divisions à un mois du référendum calédonien

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Menace de grève dans l’Éducation : Christelle Lehartel dit non aux vacances prolongées