ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Pirae interdit le « bruit »

L’information attire l’attention dans le dernier journal officiel.  Le 19 juillet dernier, la commune de Pirae a pris un arrêté particulièrement détaillé réglementant le « bruit » sur l’ensemble de la commune. Le principe est simple : « Tout bruit anormalement gênant » est tout simplement « interdit, de jour comme de nuit ». Même s’il existe quelques exceptions…

Les habitants de Pirae vont dormir tranquille, c’est le moins que l’on puisse dire. Le 19 juillet dernier, le conseil municipal de la commune d’Edouard Fritch a pris un arrêté « règlementant le bruit ». Un arrêté particulièrement fourni et détaillé sur ses conditions d’application. Principe général : « Tout bruit anormalement gênant causé sans nécessité ou dû à un défaut de précaution ou de surveillance, est interdit, de jour comme de nuit ».  Et le texte est adapté à quasiment tous les cas de figure possibles : il concerne les voies publiques, privées, les « occupants d’habitations ou de leurs dépendances », les travaux de jardinage, les animaux, les véhicules, les chantiers, les véhicules de livraison et même les groupes de danse…

Pour chaque cas de figure, des dérogations sont possibles ou prévues. Des horaires pour le jardinage, la livraison de marchandises ou les chantiers. Des dérogations pour les festivités des 29 juin, 14 juillet, du réveillon et du jour de l’an. Des horaires de répétition sont également prévus pour les groupes qui répètent pour le Heiva, mais uniquement dans deux lieux possibles : l’école Tuterai Tane ou Aorai tini hau.

L’arrêté a en fait abrogé plusieurs décisions prises entre 1984 et 2004 et qui réglementaient le bruit pour des raisons spécifiques. Le nouveau texte encadre tous les cas de figure possible et ses dispositions sont entées en vigueur le 1er août dernier. Les infractions seront punies d’une contravention et pourront également déboucher sur la « confiscation de la chose qui a servi ou était destiné à commettre l’infraction ».

Article précedent

L'ISPF maintient que "le tourisme se redresse"

Article suivant

Alexandra accompagnée par 87 rameurs du fenua

8 Commentaires

  1. 7 août 2017 à 6h38 — Répondre

    Excellente initiative. A quand la même chose à Papeete ?

  2. BLELLY
    7 août 2017 à 7h23 — Répondre

    Si l’on pouvait appliquer cela a toutes les communes..quel bonheur..!

  3. HARTMANN Claude
    7 août 2017 à 8h57 — Répondre

    les voitures « boum-boum », la musique techno jusqu’à 3H,4H du matin….voilà ce qu’endurent beaucoup d’habitants de Moorea, particulièrement durant les week-ends……
    les gendarmes qui vous demandent de vous adresser à la police, et la police qui reste introuvable….bravo ! on attend quoi ? « l’accident » ? pour réagir ????

  4. VTA
    7 août 2017 à 10h32 — Répondre

    J’appouve à 100%, mais pourquoi uniquement à l’échelle d’une commune ? C’est un problème à l’échelle de la PF ! J’encourage le Pays et l’Etat àfaire pression sur les communes pour mettre en place des textes pour arrêter les nuisances sonores !

  5. microstring
    7 août 2017 à 13h55 — Répondre

    Moi j’m’en fous, je suis sourd ! Euh! pardon, malentendant…

  6. Tehau
    9 août 2017 à 9h55 — Répondre

    Interdire petit à petit aux gens de vivre pour que les esclaves puissent se reposer de leur journée afin de pouvoir être un esclave performant et productif le lendemain et pour le restant de ses jours, vous faites un choix de vie pathétique, laissez les gens vivre, beaucoup de ceux qui se plaignent de la musique ou de gens qui font la fête c’est à vous de fermer vos clapet, lorsque vous l’ouvrez pour vous plaindre de votre misérable vie (« y’en a qui travail la semaine ») vous devenez la véritable nuisance sonore parcequ’on s’en fou que vous soyez aliéné par l’argent et ce système c’est votre problème, avant cela tout se passe bien, vous êtes les seuls troubles fête avec votre mode de vie à la con.

  7. Mit's
    10 août 2017 à 8h27 — Répondre

    Hahahahahah alors la Tehau! Interdire aux gens de vivre???hahahahah aue taua e! C’est tellement minable de parler de choix de vie pathétique quand on glande rien comme toi!! Faire chier le monde, et foutre sa merde, bass à fond, crier comme des ma’au, tabasser sa femme, l’entendre hurler à mort, ça s’appelle pas vivre ok!!!! ça s’appelle faire du bruit inutilement. C’est de ce bruit la dont il est question, la musique moi j’adore, la bringue j’adore, je danse et chante au Heiva!! Toi t’es l’exemple même du mec qui parle pour ne rien dire et qui fou sa zone parce qu’il ne boss pas et n’a rien d’autre à foutre !!! Sans argent on ne vit pas, tu fais comment toi qui chalala ?? Papa maman?? Ou voleur à tes heures?? Dealer?? C’est toi qui a une misérable vie à la con.

  8. franck
    11 août 2017 à 9h24 — Répondre

    Bravo à la commune de pirae, on attend avec impatience que les autres communes nous pondent la même loi, car certains exagèrent vraiment, si le respect de chacun prime il n’y aurait pas de loi

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Pirae interdit le « bruit »