ACTUS LOCALESCOMMUNESEDUCATIONPOLITIQUE

Questions de jeunes et défis d’avenir à Bora Bora pour Annick Girardin

©C.R. Annick Girardin dans une école maternelle de Bora

La ministre des Outre-mer a été accueillie en fanfare à Bora-Bora ce jeudi. Une visite axée sur la rencontre avec de jeunes Polynésiens, mais aussi sur le développement durable. Aucun doute : la perle du Pacifique a des idées à partager en la matière.

 

Chants, danses ou rafraîchissements à chaque étape. Gaston Tong Sang ne s’en cache pas : entre le protocole républicain et les « petits plus polynésiens », il a fait tout pour que la visite officielle d’Annick Girardin à Bora Bora soit mémorable. « Je voulais qu’elle se sente chez elle », précise l’élu, qui, comme d’autres tavana, rêverait de voir le président Macron, en visite à la mi-avril, faire un détour par sa commune.

En attendant, la ministre des Outre-mer a enchaîné les rencontres dans des établissements scolaires, de la maternelle Namaha au lycée polyvalent Ihi Tea No Vavau. Un programme salué par le maire et président de l’assemblée de Polynésie, qui rappelle que l’État est un partenaire incontournable sur les questions d’éducation.

Parmi les moments forts de la journée, la session d’échange avec des élèves du lycée polyvalent de Bora Bora. Quels dispositifs pour étudier tout en travaillant ? À quand des journées de ramassage collectif des déchets ? Ou des discussions plus ouvertes sur le nucléaire ? À chaque question sa réponse, de la ministre ou d’Édouard Fritch, lui aussi présent.

Un contrat pour « clarifier » la relation Etat – Pays

Pour le président du gouvernement, ces moments passés avec Annick Girardin sont aussi l’occasion de parler de l’évolution de la relation État- Pays. Sur la base des contrats de convergences prévus par la loi Égalité réelle outre-mer (Erom), les deux responsables semblent d’accord pour rassembler tous les éléments du partenariat dans un même document. Contrats de projet, troisième instrument financier,  fond d’équipement et d’investissement, éducation, mais aussi insiste le chef du gouvernement, solidarité et santé… Une équipe va être formé pour faire en sorte que ce nouveau contrat soit signé lors de la visite d’Emmanuel Macron, précise le président.

Pas de passage par Bora sans parler de développement durable. À quelques semaines des municipales, Gaston Tong Sang a entamé la journée par un rappel des mesures prises ces trente dernières années en matière de gestion de l’eau, des déchets ou du tourisme. Et a fait en sorte qu’elle se termine par l’inauguration de la nouvelle unité d’osmose inversée installée à Anau. Autant d’initiatives qui sont louées par Annick Girardin, qui insiste pour que les Outre-mer partagent leurs solutions

 

La visite de la ministre est loin d’être terminée. Elle sera à Papeete ce jeudi pour parler économie numérique ou sécurité. Annick Girardin se rendra ensuite à Rangiroa jeudi et Teahupoo vendredi.

Article précedent

Première journée du Fifo : entre traditions et coups de gueule

Article suivant

Comment les hommes de demain se formatent de manière tordue - Edito 05/02/2020

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Questions de jeunes et défis d’avenir à Bora Bora pour Annick Girardin