ACTUS LOCALESECONOMIE

Tahiti Nui Travel officiellement rachetée par Grey

Le rachat de la société Tahiti Nui Travel de Franck Falleta par le groupe Grey de l’homme d’affaires samoan, Frederick Grey, est officiel, comme l’ont révélé samedi nos confrères de La Dépêche. Un rachat définitif qui intervient sept mois après la signature du protocole de vente. Lundi matin, c’est l’Autorité de la concurrence qui a réagi en rappelant qu’elle avait donné une dérogation pour permettre cette vente dès le mois de septembre dernier.

Le groupe Grey Investment appartenant à l’homme d’affaire samoan, Frederick Grey, a annoncé dans un communiqué du 12 novembre, transmis à la Dépêche de Tahiti, l’officialisation du rachat définitif de la société Tahiti Nui Travel. Le communiqué publié partiellement par nos confrères indique que  « Grey Investment Group est heureux d’annoncer qu’il a acquis le vaisseau amiral du tourisme polynésien, le Tahiti Nui Travel Group, qui comprend Tahiti Nui Travel, Tahiti Tours, Tekura Travel Tahiti et Pacific Experience ». Un rachat qui intervient sept mois après la signature d’un protocole de vente au mois d’avril au Samoa. Un délai imputé à l’Autorité de la concurrence selon nos confrères. L’autorité a donc réagi dans un communiqué transmis lundi matin à la presse : « La signature annoncée le 12 novembre aurait pu intervenir depuis le début septembre puisqu’à cette date l’Autorité avait accordé une dérogation prévue par l’article LP 310-4 du code de la concurrence en cas de nécessité particulière dûment motivée ». L’Autorité de la concurrence qui précise que « la signature intervenue hier n’était donc pas ‘suspendue à l’autorisation de l’Autorité polynésienne de la concurrence’ (…) mais dépendait uniquement des motifs propres aux protagonistes de cette affaire ». L’Autorité explique enfin que le dossier de rachat de Tahiti Nui Travel est « toujours en instruction » et qu’une décision interviendra début décembre. Le communiqué se conclut sur le rappel des opérations du groupe Grey autorisées par l’Autorité de la concurrence comme les trois Sofitel au mois d’août et l’hôtel Manava Beach Resort and Spa de Moorea en octobre « sans que l’acte définitif de vente n’ait semble-t-il été pris ce jour ».

© BCI-HC
Article précedent

"L'e-administration" à l’honneur cette semaine

Pia taro
Article suivant

Après le uru, place à la bière de taro

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Tahiti Nui Travel officiellement rachetée par Grey