ACTUS LOCALESCULTURE

Te Pura o te Rahura’a remporte le 1er prix du Mehura Manihini

© TFTN

Le groupe Te Pura o te Rahura’a de Marilou Ubaldo Lafon a remporté vendredi soir le premier prix de la première édition du Mehura Manihini. La troupe était parrainée par Hiro Tematahotoa, avec qui des liens d’amitié existent depuis de nombreuses années.

La deuxième soirée de concours du Hura Tapairu, vendredi soir au Grand théâtre de la Maison de la culture, a d’abord été l’occasion de la remise des prix aux trois groupes étrangers ayant participé au Mehura Manihini. Et c’est la troupe de Marilou Ubaldo Lafon, Te Pura o te Rahura’a, qui a remporté le premier prix, suivie de Manuia et de Te Rahiti Nui.

La présidente du Jury, Vanina Ehu, a concédé que le niveau des groupes étrangers était particulièrement élevé et que le jury avait été unanime sur les prix remis vendredi soir aux trois groupes ayant participé au Hura Tapairu étranger. « Ils étaient tous de très bonnes qualité (…). On était tous sur la même longueur d’onde ». Plusieurs critères étaient pris en compte dans le système de notation : l’entrée et la sortie du groupe sur scène, le costume ainsi que ses accessoires notamment, la conception et la recherche ou encore la beauté et la maîtrise technique des pas de danse. Les membres du jury n’ont, en tous cas, pas été déçus des prestations des groupes étrangers.

Le chef de groupe de Nuna’a e Hau, Hiro Tematahotoa, largement primé pour sa première participation professionnelle au dernier Heiva, a sauté de joie à l’annonce des résultats. Ce dernier a effectivement été le « parrain » de la troupe Te Pura o te Rahura’a pour la première édition de ce concours du Mehura Manihini.

Hiro Tematahotoa explique que lui et la chef de troupe, Marilou Ubaldo Lafon, se connaissent depuis de nombreuses années. Ils travaillent même ensemble à San Francisco depuis 7 ans. Et il l’a d’ailleurs rejointe en septembre dernier pour « travailler la chorégraphie. Ma grande sœur a fait les robes et j’ai fait les po’ara ». Il explique que ce Mehura Manihini était plus difficile pour le seul groupe qui n’avait pas de parrain. « Cela facilite les choses ».

Après la remise des prix vendredi soir, la troupe de Marilou Ubaldo Lafon a fait un show à la soirée merveilleuse et participé au concours du Ori Tahiti Nui Solo Compétition samedi, avant de reprendre l’avion lundi les têtes pleines de merveilleux souvenirs.

Article précedent

Black Friday : de tout et n'importe quoi - Edito 23/11/2018

Article suivant

Vent de fraîcheur sur le Hura Tapairu avec Ia Ora te Hura

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Te Pura o te Rahura’a remporte le 1er prix du Mehura Manihini