ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Teva Rohfritsch quitte le gouvernement, objectif Paris

Pour se consacrer pleinement à la campagne des sénatoriales, Teva Rohfritsch, vice-président, ministre de l’Économie et des Finances, en charge des Grands travaux, du transport aérien international, et de l’économie bleue, a présenté mardi sa démission au président du Pays, qui l’a acceptée ce mercredi matin. Le remaniement ministériel qui doit nécessairement suivre interviendra dans les 10 prochains jours.

Quelques heures après l’annonce de cette démission, Édouard Fritch, entouré de Teva Rohfritsch, de la quasi-totalité de son gouvernement et de Lana Tetuanui, recevait la presse à la permanence du Tapura, qui devient le QG de campagne de l’ex vice-président et de la sénatrice sortante pour la campagne qui démarre.

« J’ai tenu à ne pas partir avant d’avoir pu présenter le plan de relance. Même si la loi n’interdit pas d’être au gouvernement et candidat, a déclaré Teva Rohfritsch, en accord avec les valeurs morales qui m’animent, j’ai pris la décision de présenter ma démission (…) pour pouvoir démarrer cette campagne en tant que simple candidat. »  Il s’est dit « totalement engagé aux côtés du gouvernement. Les défis sont immenses. » Le sien est à présent « d’aller à Paris, se battre, obtenir des financements, obtenir des partenariats. »

Teva Rohfritsch et Lana Tetuanui, a dit le président, « seront des leviers importants pour que ce plan de relance voie le jour et se réalise dans de bonnes conditions, car nous aurons besoin de financements supplémentaires importants pour pouvoir l’exécuter. » Édouard Fritch a salué le travail accompli et la loyauté de son ministre.

Le président du Pays a une dizaine de jours pour modifier la composition de son gouvernement mais se refuse à préciser l’ampleur du changement. Tout au plus déclare-t-il :« C’est important que le ministre des Finances soit le plus proche possible du président. Il faut aussi quelqu’un qui sévisse. Pour l’heure, je vais assurer l’intérim. » Le successeur de Teva Rohfritsch ne réunira sans doute pas tous les portefeuilles qu’il détenait. Quoi qu’en dise le président du Pays, le casting du remaniement bat son plein depuis plusieurs semaines.

Edouard Fritch compte aussi sur ses futurs sénateurs pour resserrer les liens avec le gouvernement central, égratignant au passage les parlementaires Nuihau Laurey et Nicole Sanquer en disant « heureusement qu’on avait encore Maina et Lana. On n’a pas le luxe de la division. »

Teva Rohfritsch retrouvera son siège de représentant à l’assemblée, actuellement occupé par Yves Ching, dans un mois.

Article précedent

Emploi : le Diese et le Deseti élargis et bientôt renforcés

Article suivant

L'Education : rempart contre la méchanceté - Edito 03/09/2020

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Teva Rohfritsch quitte le gouvernement, objectif Paris