ACTUS LOCALESJUSTICE

Un ancien président du tribunal accusé du recel d’actes officiels de la reine Pomare

L’ancien président du tribunal de première instance, également ex-conseiller du président de l’assemblée, dans les années 1980, Henri Renaud de la Faverie, comparait mardi prochain pour « recel d’objets provenant d’un délit ». L’ancien magistrat est accusé d’avoir tenté de revendre six actes officiels de la reine Pomare appartenant à la Polynésie française.

L’information est assez incroyable. Sur le rôle de l’audience correctionnelle de mardi prochain figure le nom d’un ancien président du tribunal de première instance de Papeete dans les année 1980, devenu ensuite directeur de cabinet du président de l’assemblée (et non pas du président du Pays, Gaston Flosse, comme nous l’avions indiqué au préalable, NDLR), accusé de « recel d’un objet provenant d’un délit » entre 1985 et 2007. Nos confrères de TNTV ont levé le voile mercredi sur les détails de cette affaire. L’ancien magistrat, Henri Renaud de la Faverie, est accusé d’avoir tenté de revendre six actes officiels de la reine Pomare appartenant à la Polynésie française.

C’est une plainte du conservateur des Archives du Pays qui est à l’origine de l’enquête en 2015. A l’époque, le parquet de Papeete avait envoyé l’Office centrale de la répression du trafic d’antiquité en perquisition pour récupérer les précieux documents chez un antiquaire.

Article précedent

La zone « bio-marine » de Faratea pour 2018

Article suivant

Retour aux urnes dans deux communes de Tumaraa

3 Commentaires

  1. Taaroa
    31 août 2017 à 5h45 — Répondre

    Il devait être fauché, le Tahoeraa est ruiné. Il reste le tapin au bord de la route si il veut.

  2. Jesuiscolère
    31 août 2017 à 7h11 — Répondre

    Un juge condamné ? Impossible, l’affaire sera étouffée. Au fait quel est le résultat de l’enquête sur le conflit d’intérêt de l’ancien président pour l’attribution du marché de l’embellissement de la RDO par une société où l’on retrouve sa campagne ? Plusieurs millions issus d’une subvention de l’état consacrée à l’enrichissement de l’élu le plus poursuivi ???

  3. Iritahua
    31 août 2017 à 7h11 — Répondre

    Des pourritures, encore des pourritures qui viennent s’enrichirent sur la terre de la Polynésie. Quels sont ses condamnations.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Un ancien président du tribunal accusé du recel d’actes officiels de la reine Pomare