ACTUS LOCALESECONOMIE

Une SenseFiction pour aider les entrepreneurs à se lancer

Julien de Sousa, de MakeSense, © Élodie Largenton

Comment passer d’une idée à la création d’une entreprise ? Réponse lors de l’atelier d’émergence de start-up, organisé par l’incubateur PRISM, le jeudi 28 septembre. Baptisé « SenseFiction », ce rendez-vous est l’occasion de tester ses idées et de constituer une équipe pour développer un projet.

Si certains entrepreneurs ont réussi à monter leur société dans leur garage, il est quand même plus simple d’être assisté quand on a envie de lancer sa start-up. C’est le rôle de l’incubateur PRISM, qui accompagne les jeunes entrepreneurs qui souhaitent faire aboutir leur projet. Mais pour ça, il faut déjà avoir une idée et une équipe. Pour les entrepreneurs qui rêvent de se lancer, mais qui n’ont pas encore de projet, PRISM propose un atelier de cinq heures, baptisé SenseFiction et animé par Julien de Sousa, de l’association MakeSense, lancée par le Polynésien Christian Vanizette. En l’espace de quelques heures, cet atelier permet de tester ses idées de start-up, de trouver un projet à démarrer, ou encore de rencontrer de futurs partenaires. La SenseFiction se déroule en trois temps, précise par Julien de Sousa.

Comme le précise Julien de Sousa, il ne faut pas avoir peur de se faire piquer son idée de start-up. « Entreprendre, ça prend du temps et de l’investissement », donc il vaut mieux parler de son idée et voir quelles sont les réactions des gens « pour savoir si ça répond à un vrai besoin », souligne-t-il. Arrivé depuis seulement quelques jours à Tahiti, il a déjà identifié deux points sur lesquels il y a matière à travailler, deux problèmes à régler, et notamment les bouchons en ville.

Quelques heures pour créer son entreprise, ça semble peu, mais ce n’est pas de la science-fiction, assure Julien de Sousa. Il donne l’exemple d’une participante qui a réussi à lancer sa start-up après un atelier SenseFiction.

L’atelier SenseFiction est organisé le jeudi 28 septembre, de 8h à 13h, à l’incubateur PRISM, dans les locaux de la CCISM. La participation est gratuite, mais il est obligatoire de s’inscrire. Avant cet atelier, PRISM propose une rencontre « Design Thinking », dont le but est, là aussi, de permettre aux entrepreneurs de « passer rapidement de l’idée à la concrétisation de leur projet ». Cet événement gratuit a lieu ce mercredi 20 septembre, de 17h à 18h30.

Article précedent

Semaine de la Mobilité ... changeons nos habitudes !

Article suivant

Expulsion de Miri : Joinville Pomare fixé le 2 octobre

1 Commentaire

  1. Taaroa
    19 septembre 2017 à 6h07 — Répondre

    Pas de contact dans l’article, c’est dommage

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Une SenseFiction pour aider les entrepreneurs à se lancer