ACTUS LOCALESECONOMIE

Village tahitien : Pays cherche investisseurs, références sérieuses exigées…

Le comité de pilotage du Village tahitien s’est réuni vendredi pour faire le point après la défection des investisseurs néo-zélandais. Trois porteurs de projet, dont des investisseurs locaux, se seraient manifestés depuis le début du mois. Parallèlement, le Pays poursuit l’aménagement des autres lots, avec l’espoir de rendre les lots hôteliers plus attirants, pour des investisseurs plus solides.

Le Village tahitien n’est pas mort, et le Pays est prudent : c’était le message du gouvernement à l’issue du comité de pilotage vendredi.

Qui seront les prochains candidats à l’aménagement des six lots hôteliers ?  Des consultations seront tenues avec les propriétaires de tous les hôtels de la place et au moins trois investisseurs ont manifesté leur intérêt, a expliqué Teva Rohfritsch. La porte sera également ouverte à d’autres, selon un calendrier qui sera défini par TNAD dans les prochains jours.

Parmi eux, dit le vice-président, des investisseurs locaux. Quant à savoir pourquoi ils ne se sont pas manifestés plus tôt, Teva Rohfritsch répond « Souvenez-vous, c’était avant les élections territoriales l’année dernière… » :

Le Pays garde la main sur l’aménagement des 10 lots non-hôteliers du Village tahitien. « On a fait le point sur les aménagements, qui vont démarrer d’ici la fin de l’année, des premiers lots qui sont prêts à être aménagés, sur le stockage des matériaux, (…) les pistes d’ouverture de carrières qui seront faites en discussion avec les propriétaires terriens et les communes concernées. Le directeur de TNAD, Rémi Grouzelle, explique les aspects techniques de la fourniture et du stockage de matériaux qui seront nécessaires, notamment aux remblais. Rien ne sera prélevé dans les rivières, assure-t-il.

Par ailleurs, le projet de centre de congrès et salles de spectacle avance, dit le Pays. « Il y a une vingtaine de candidatures qui ont été déposées, explique Teva Rohfristch, parmi de très grandes signatures internationales (…) ». Quatre candidatures seront retenues, et le « dialogue compétitif » entre elles démarrera au mois de septembre. « L’idée c’est qu’à la fin de l’année on puisse avoir un projet qui soit validé, et qu’on démarre les études détaillées et les travaux, » dit Rémi Grouzelle.  Ces aménagements portés par le Pays, espère le vice-président, rendront encore plus attirants les lots hôteliers pour les investisseurs potentiels.

Enfin, à partir de maintenant, a dit Teva Rohfritsch, un point sur l’avancée du projet sera fait chaque mois.

Article précedent

Les médaillés du Bac à l’assemblée (vidéo)

Article suivant

Tamatoa Tetauira : « On ne lâchera rien contre la Calédonie »

2 Commentaires

  1. 14 juillet 2019 à 4h43 — Répondre

    C’et ce qu’on appelle se ramasser une « gamelle » !

  2. tam
    14 juillet 2019 à 10h26 — Répondre

    Encore un raté pour notre Vice-président !!! Dire que Mr Gaston Flosse avait les investisseurs, ben maintenant au revoir et exit les emplois annoncés… Merci à Radio1 pour la liberté expressions, un droit fondamentale de notre République

Laisser un commentaire

PARTAGER

Village tahitien : Pays cherche investisseurs, références sérieuses exigées…