ACTUS LOCALESECONOMIEEMPLOI

Visite de la cellule de crise de la CCISM

©Wallis Gleize

La CCISM a mis sur pied sa propre cellule de crise, pour répondre aux préoccupation des patentés et des entreprises. Une cellule également en lien avec le PC Eco du Pays. 

« Cette cellule compte près d’une douzaine d’employés, et occupe une fonction d’écoute, d’aide et également de conseil » explique Stéphane Chin Loy, le président de la chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers de Polynésie française, en présentant les locaux du dispositif en place depuis le 24 mars « Dès l’annonce de la mesure de confinement par l’État et le Pays en Polynésie, nous avons monté cette cellule d’accompagnement, elle était plus que nécessaire » précise Stéphane Chin Loy.

Parmi les interrogations les plus récurrentes que le centre d’appel doit traiter, « comment bénéficier des aides ? » est celle qui revient le plus souvent. Les conditions d’attribution du revenu minimum de 100 000 Fcfp, par exemple, suscitent beaucoup de questions, de la part de salariés dont le contrat a été suspendu, de licenciés économiques, d’intérimaires ou de travailleurs dont le CDD n’a pas été renouvelé. «  Il est indispensable de protéger les plus fragiles dans cette situation », affirme Stéphane Chin Loy.

©Wallis Gleize

La cellule de la CCISM travaille uniquement à distance et ne reçoit pas dans ses locaux. Le président de la CCISM rappelle que toutes les demandes se feront en ligne, et que les personnes pourront ainsi remplir directement le formulaire téléchargeable.

 

Stéphane Chin Loy rappelle que la date butoir pour faire les demandes est le 20 avril. Concernant les délais d’attente pour bénéficier de cette aide, Stéphane Chin Loy précise :  « plus tôt les personnes vont remplir le formulaire en ligne, plus tôt le traitement va se faire». 

Enfin la CCISM réfléchit à d’autres façons de soutenir patentés et entreprises. Elle a déjà accordé un report de loyer aux locataires des ateliers-relais qu’elle gère, et remboursé les inscriptions au salon Made in Fenua, sans annuler les réservations, pour aider ces entreprises à conserver un peu de trésorerie.

Infos pratiques

Du lundi au jeudi 7h30-16h et le vendredi 7h30-15h :

  • par téléphone au n° vert gratuit 444 456
  • par email à [email protected]
  • via le site ccism.pf qui propose une synthèse des mesures, liens et contacts pouvant leur être utiles
  • via une enquête en ligne sur l’impact économique du coronavirus sur les entreprises, accessible sur le site ccism.pf dans l’objectif d’identifier les difficultés rencontrées par les entreprises et les attentes non encore pourvues pour traverser cette crise. Tous les patentés, entreprises et commerces polynésiens, sont invités à y répondre, chaque réponse compte. Un point de situation de cette enquête sera mis en ligne sur le site internet de la Chambre ici dans les prochains jours.
Article précedent

La Nouvelle-Calédonie organise le rapatriement de centaines de résidents "bloqués à l'extérieur"

Article suivant

La CPME demande un effort solidaire aux propriétaires de locaux professionnels

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Visite de la cellule de crise de la CCISM