ACTUS LOCALESJUSTICE

Emile Vernaudon reprend cinq ans d’inéligibilité

L’ancien député-maire de Mahina, Emile Vernaudon, a été condamné jeudi en appel à cinq ans d’inéligibilité dans l’affaire Radio Bleue. Il peut encore former un pourvoi en cassation.

La cour d’appel de Papeete a confirmé jeudi la peine déjà prononcée en première instance d’un an de prison ferme, cinq ans d’inéligibilité et cinq millions de Fcfp d’amende contre l’ancien député-maire, Emile Vernaudon, dans l’affaire Radio Bleue. Déjà condamné en 2008 à un an d’inéligibilité dans l’affaire du « cabanon » de Tautira, puis en 2011 à cinq ans d’inéligibilité dans l’affaire OPT, Emile Vernaudon peut encore former un pourvoi en cassation -suspensif- contre cette dernière condamnation s’il veut conserver une chance de revenir un jour en politique. Lui qui s’affichait encore il y a quelques jours avec Gaston Flosse au séminaire du Tahoeraa.

Peine alourdie contre Joinville Pomare

L’ancien président de Radio bleue, Joinville Pomare, a écopé en appel d’une peine alourdie d’un an de prison ferme, cinq millions de Fcfp d’amende et cinq ans d’inéligibilité. L’ancien directeur de cabinet d’Emile Vernaudon à Mahina et secrétaire général de son parti, le Ai’a api, Gilles Tefaatau, a été condamné à la même peine que celle prononcée en première instance : quatre mois de prison avec sursis, cinq millions de Fcfp d’amende et cinq ans d’inéligibilité.

270 millions de subventions détournées

Dans cette affaire Radio bleue, révélée par un rapport de la chambre territoriale des comptes, Emile Vernaudon, Joinville Pomare et Gilles Tefaatau ont détourné les subventions de la commune de Mahina à leur profit personnel et à celui de leur carrière politique. La procédure ayant établi que 270 millions de Fcfp de subventions ont été versées entre 2001 et 2007 à la radio de « propagande » du Ai’a api, en plus de la mise à disposition de locaux payés par la commune.

Pendant la même période, Joinville Pomare s’est reversé 27 millions de Fcfp de salaires provenant de la radio et Gilles Tefaatau 3,3 millions de Fcfp. Alors que les statut de Radio bleue prévoyaient que les deux hommes étaient « bénévoles ».

Article précedent

Les familles dépensent 57 000 Fcfp par an en garagiste

Article suivant

On parle de pâte à tartiner - Edito 21/02/2019

3 Commentaires

  1. COROSOL
    21 février 2019 à 15h40 — Répondre

    On ne veut plus les voir. Inéligibles à vie

  2. Sandford A
    21 février 2019 à 18h26 — Répondre

    Heureusement joinville Pomare n’est pas roi de Tahiti.Comme ses ancêtres il aurai bradé Tahiti pour du pognon.

  3. 22 février 2019 à 5h16 — Répondre

    « Sa majesté » , qui revendique toute la Polynésie et qui enquiquine tout le monde sans arrêt, n’a pas à se glorifier de son « ascendance » (???),et la mettre sur la table à tour de bras, la Reine Pomare doit se retourner dans sa tombe la pauvre de la conduite du petit Joinville …quoi qu’il n’est pas certain qu’elle le connaisse vraiment.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Emile Vernaudon reprend cinq ans d’inéligibilité