ACTUS LOCALES

Les familles dépensent 57 000 Fcfp par an en garagiste

©Cédric Valax

Baisser les taxes à l’importation, mettre en place un taux spécial pour une première acquisition d’un véhicule, établir une liste des « bons garagistes »… Ce sont quelques-unes des demandes des consommateurs selon l’étude menée par l’association Te tia ara sur le comportement des consommateurs polynésiens à l’égard de leur véhicule.

L’association de consommateurs Te tia ara a présenté jeudi matin l’enquête menée au second semestre 2018 sur le « comportement des consommateurs polynésiens à l’égard de leur véhicule ». En effet, lors de l’étude sur le budget des familles réalisé en 2015 par l’Institut de la statistique (ISPF), il s’est avéré que le transport était le second poste de dépense des ménages du fenua. Une étude a donc été réalisée par l’association sur 601 familles vivant à Tahiti et ayant au moins une voiture.

L’étude démontre que 55% des consommateurs ont acquis leur véhicule au cours des cinq dernières années et qu’ils sont plutôt « satisfaits » de leur achat. Pour réduire leurs dépenses, ils demandent une baisse des taxes à l’importation, la mise en place d’un taux spécial pour l’acquisition d’un premier véhicule ou encore une meilleure clarté des concessionnaires sur la garantie des véhicules.

Pour ce qui est des voitures d’occasion, les consommateurs souhaitent la mise d’un contrôle technique, d’une règlementation « plus stricte » pour les garages, voire l’établissement d’une « liste des bons garagistes » ou encore ils demandent de favoriser l’installation de revendeurs de pièces auto d’occasion.

Selon le président de l’association, Makalio Folituu, l’étude démontre qu’en moyenne les familles dépensent annuellement 56 822 Fcfp pour leurs véhicules.

Le directeur de la DGAE, William Vanizette, qui a assisté au compte-rendu de l’étude jeudi, affirme qu’il y a « une méconnaissance » des consommateurs du cadre règlementaire de protection dans le secteur de l’automobile. En conséquence, des spots de communication devraient paraître bientôt sur le sujet. Le directeur de la DGAE considère cette étude comme « intéressante » et pense qu’elle devrait être plus approfondie.

Selon Makalio Folituu, des recommandations vont être transmises au gouvernement pour la lutte contre la vie chère et protéger au mieux les consommateurs.

Article précedent

Air Moorea relaxée aux Marquises, pas ses ex-employés

Article suivant

Emile Vernaudon reprend cinq ans d’inéligibilité

2 Commentaires

  1. 22 février 2019 à 5h39 — Répondre

    Il existe de bons garagistes, honnêtes, qui font leur travail avec l’objectif de fidéliser le client et ils sont bien moins cher que les grands garages où vous n’êtes qu’un « numéro » et où le prix de la main d’œuvre est assez élevé plus près de 6000 fr de l’heure que de 5000. Vous payez même chez certains les essais après réparation, alors qu’il est tout à fait normal d’essayer un véhicule après l’avoir réparé, et certains mêmes jusqu’à facturer les chiffon (ça a existé). Je suis fidèle personnellement à mon garagiste, qui, depuis plus de trente ans « soigne » mes différents véhicules qui se sont succédés durant cette période et ma foi j’ai amené ma première R11 (essence) à 335.000 km (elle m’a laissé depuis) , et ça continue dans la longévité pour mon actuelle et celle de ma femme. Je vais le citer Francis Allain à Papenoo.

  2. gaston
    22 février 2019 à 9h53 — Répondre

    c’est une blague pour ce prix la vous avez une révision du Vehicule chez un concessionnaire .de Type 107 .Il est impératif de faire un devis autrement il vous change tous sur la voiture et la note dépasse les 67 000 F
    Après si vous avez une panne les prix s’envolent .Chez un garagiste vous ne payez pas a l’heure
    vous payez au forfait par pièces a changé .Si le gas met une heure pour faire le boulot le garage vous en facture 3 .

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les familles dépensent 57 000 Fcfp par an en garagiste