INTERNATIONAL

La demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage rejetée

Melun (AFP) – Le tribunal d’application des peines (TAP) de Melun (Seine-et-Marne) a rejeté vendredi la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage, a annoncé à l’AFP la procureure de Melun, Béatrice Angelelli .

Jacqueline Sauvage avait été condamnée à dix ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent et partiellement graciée par François Hollande. 

Le parquet qui avait pris des réquisitions favorables à la remise en liberté de cette femme de 68 ans, devenue un symbole des violences conjugales, « va faire appel », a ajouté la procureure.

Capture d'écran d'une vidéo tournée par l'AFPTV montrant les filles de Jacqueline Sauvage arrivant à l'Élysée à Paris, le 29 janvier 2016, pour rencontrer le Président François Hollande. © AFP

© AFP/Archives Agnès COUDDURIER-CURVEUR
Capture d’écran d’une vidéo tournée par l’AFPTV montrant les filles de Jacqueline Sauvage arrivant à l’Élysée à Paris, le 29 janvier 2016, pour rencontrer le Président François Hollande

Article précedent

Incendies près de Marseille: opérations de "noyage" toujours en cours

Article suivant

Le juge administratif rejette la demande de l'Etat de fermer les échoppes de la "jungle" de Calais

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage rejetée