ACTUS LOCALESJUSTICE

L’appel des emplois fictifs de Tong Sang renvoyé

Le procès en appel de l’affaire des emplois fictifs de la présidence Tong Sang en 2008, initialement prévu ce jeudi, va être renvoyé à une date ultérieure.

L’ancien président, Gaston Tong Sang, et ses anciens ministres, Fernand Roomataaroa et Clarenntz Vernaudon, ne seront pas jugés ce jeudi comme le prévoit le rôle déjà très chargé de l’audience de la cour d’appel de Papeete. En raison de l’absence d’un avocat de la défense, l’affaire sera renvoyée à une date ultérieure. Dans ce dossier, l’ancien président et ses ministres sont accusés d’avoir recruté du personnel politique en surnombre et sans affectation précise, en contrepartie d’un soutien politique du Ai’a api pour éviter une motion de défiance.

Les risques « politiques » de cette affaire sont quasi-néants pour l’élu RMA à l’assemblée et maire de Bora Bora. En première instance, Gaston Tong Sang n’avait écopé que d’une peine d’un an de prison avec sursis et deux millions de Fcfp d’amende, ainsi que neuf millions de Fcfp de dommages et intérêts solidaires à verser à la Polynésie française, mais aucune peine d’inéligibilité. Pour autant, les trois prévenus de cette affaire ont choisi de faire appel. Un appel qui suspend les condamnations pénales et le paiement des amendes. La nouvelle date du procès en appel sera décidée jeudi par la cour.

Article précedent

L’épidémie de grippe persiste

Article suivant

Bagarre au couteau à la fête foraine de Afareaitu

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’appel des emplois fictifs de Tong Sang renvoyé