ACTUS LOCALESECONOMIE

Le libre-échange dans le Pacifique en débat

© Benoît Buquet

À l’occasion des « Pacific Business Days », organisées par la Représentation patronale du Pacifique sud (RPPS), les entrepreneurs défendent leur vision du développement. Le libre-échange y tient une place de choix.

Les « Pacific Business Days » ont été inaugurés mardi matin à la présidence. Seize pays du Pacifique, parmi lesquels l’Australie et la Nouvelle-Zélande, sont représentés. Des gouvernements, des diplomates et des chefs d’entreprises, pour parler affaires pendant quatre jours. L’évènement est organisé par la Représentation patronale du Pacifique Sud, dont le président actuel est Christophe Plée, patron de la CPME en Polynésie. Un des sujets de discussion est la libéralisation des échanges commerciaux en Océanie. « Les échanges commerciaux avec les pays de la région demeurent modestes et s’établissent à hauteur de 10% de la valeur des importations civiles et 3% des exportations polynésiennes », a indiqué mardi le président Édouard Fritch, dans son discours d’ouverture.

Comment développer le volume des échanges entre les îles du Pacifique ? La réponse du Calédonien, Jean-Louis Laval, président de l’U2P, une organisation qui représente les artisans en Nouvelle-Calédonie.

Pour les petits États insulaires du Pacifique, les accords de libre-échange paraissent évidemment déséquilibrés face aux grandes nations. L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont alors un rôle d’entraînement. C’est ce qu’explique par exemple Philippe Germain, président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, issu du Medef calédonien.

Des conférences thématiques sont prévues pendant ces « Pacific Business Days ». Mardi à 14h : le « transport maritime et aérien ». Mercredi à 8h, le « tourisme régional », et à 14h, le « digital dans le Pacifique ». Une conclusion globale est annoncée pour jeudi midi.

© Benoît Buquet

© Benoît Buquet

Article précedent

300 tonnes de déchets ramassés aux embouchures

Article suivant

Marcel Tuihani ni sur Papeete, ni tête de section

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le libre-échange dans le Pacifique en débat