ACTUS LOCALESECONOMIETRANSPORTS

Après quelques heures à la dérive, le pétrolier James Cook retrouve ses moyens de propulsion (MàJ)

Le pétrolier James Cook a subi une avarie moteur jeudi, se retrouvant à la dérive et demandant de l’assistance avant de finalement procéder à la réparation. Le remorqueur du Port autonome se porte à sa rencontre ce vendredi soir pour l’escorter vers Papeete.

Le JRCC Tahiti a été informé ce jeudi matin d’une avarie moteur du pétrolier James Cook. Le navire, relativement récent (2003) et battant pavillon singapourien, est en provenance des Fidji, et à la dérive à environ 20 nautiques au Nord-Ouest de Moorea. Les opérations pour porter assistance sont en cours sous la coordination du JRCC Tahiti. L’armateur du navire a de son côté demandé au Port autonome de Papeete une assistance de remorquage.

En parallèle et en liaison avec le haut-commissaire, l’Amiral Commandant supérieur des forces armées en Polynésie française se tenait prêt à envoyer sur zone le remorqueur militaire Maroa pour éventuellement appuyer le dispositif mis en place par l’armateur. L’objectif étant d’orienter la dérive du navire hors des zones de danger des Iles Sous-le-Vent.

En lien avec le constructeur du moteur de propulsion, le navire a procédé à des réparations qui lui ont permis de retrouver l’ensemble de ses capacités de manœuvre dans l’après-midi. Le remorqueur Aito Nui du Port Autonome de Papeete, mobilisé par l’armateur dans le cadre d’un contrat d’assistance, va rallier le navire ce soir et l’escorter pendant la nuit jusqu’à Papeete, où il devrait arriver demain matin.

Avec communiqué.

Article précedent

Le slam à l’honneur au Salon du livre

Article suivant

Benoit Taponat, nouveau commandant en second de la gendarmerie

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Après quelques heures à la dérive, le pétrolier James Cook retrouve ses moyens de propulsion (MàJ)