ACTUS LOCALESJUSTICE

Prison ferme pour les fonctionnaires trafiquants d’Ice

Le fonctionnaire du service des moyens généraux (SMG) et l’institutrice interpellés la semaine dernière pour s’être fait livrer plus de 167 grammes d’Ice par la Poste ont été jugés en comparution immédiate lundi après-midi. L’homme de 40 ans a écopé de quatre ans de prison ferme et sa compagne de trois ans de prison dont deux avec sursis. Tous deux ont fait l’objet d’un maintien en détention à la prison de Nuutania.

Jugés lundi après-midi en comparution immédiate pour avoir commandé, via le darknet, plus de 167 g d’Ice livrés par la Poste, Roland Moua et Raihau Picard avaient été interpellés en flagrant délit la semaine dernière par la douane. Le couple, lui fonctionnaire au service des moyens généraux à la présidence et elle institutrice depuis 25 ans, se sont fait prendre le 6 février alors qu’ils attendaient que l’une des collègues de travail de Roland récupère deux colis. A l’intérieur, les gendarmes avaient découvert trois sachets pour un total de 88 grammes d’Ice. Un autre paquet contenant cette fois 30,55 grammes d’Ice est encore arrivé lundi ! Mais ce ne sont pas les seules livraisons. En tout, le couple a passé pas moins de six commandes en Allemagne, au Canada et au Pays-Bas en six mois. Un trafic qui s’est d’abord opéré par la Poste via des enveloppes puis par colis dans des articles de maroquinerie.

De la « consommation personnelle » et de la revente

Pas plus inquiets que ça à la barre et même souriant, les deux fonctionnaires se sont défendus en affirmant avoir commencé le trafic pour leur consommation personnelle. Roland consomme de l’Ice depuis deux ans et Raihau s’y est mis à son contact il y a un an. Une défense qui a peu convaincu le ministère public : « avec 167 grammes, vous en avez pour toute votre vie ! ». D’autant plus que le couple a revendu une partie de la drogue pour un bénéfice estimé à 1,8 millions de Fcfp ! De l’argent utilisé pour payer des crédits mais aussi des achats personnels. Pourtant, les deux fonctionnaires justifiaient de 700 000 Fcfp de revenus mensuels. Pour le procureur, ce trafic est « incompréhensible » et « fait peur quand on sait que Madame est enseignante auprès d’enfants ayant des troubles psychologiques ».

Plusieurs condamnations pour violences conjugales

L’enseignante est inconnue de la justice mais le fonctionnaire du SMG a déjà un casier bien rempli avec plusieurs condamnations dont la dernière pour violences conjugales. Le procureur a requis à l’encontre de Roland Moua, cinq ans de prison ferme avec maintien en détention, l’obligation de payer solidairement l’amende douanière de 20 millions de Fcfp et la confiscation des sommes saisis sur son compte. A l’encontre de Raihau Picard, le ministère public a requis trois ans de prison dont un an avec sursis. Le tribunal aura été plus mesuré en condamnant l’agent du SMG à quatre ans de prison fermes et l’enseignante à trois ans de prison dont deux ans avec sursis, mise à l’épreuve pendant trois ans et obligation de soins. Le couple a été maintenu en détention à la prison de Nuutania. Tous deux devront payer solidairement l’amende douanière.

Article précedent

L'aviation civile chinoise vient visiter la Polynésie

Article suivant

Oscar Temaru : "De Gaulle est un criminel"

2 Commentaires

  1. moana
    13 février 2017 à 19h41 — Répondre

    espérons que l’éducation nationale et la présidence prendront leur responsabilité pour les radier de la fonction publique.

  2. Hirinake
    13 février 2017 à 21h55 — Répondre

    Mais arretes donc de rever Moana….tous les deux seront promus rapidement pas de souci c’est comme vela que ca se passe.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Prison ferme pour les fonctionnaires trafiquants d’Ice