ACTUS LOCALESECONOMIE

Une « licence multi-transports » pour les îles éloignées

Les habitants des archipels éloignés pourront bientôt bénéficier d’un cadre plus souple pour effectuer le transport de passagers. C’est en tout cas le souhait du gouvernement, qui va soumettre prochainement à l’assemblée un projet de loi du Pays en ce sens.

Une « licence multi-transports » va voir le jour au profit des habitants des Marquises, des Tuamotu-Gambier et des Australes. Ils vont pouvoir exercer tout type d’activité de transports avec un seul et unique véhicule de moins de dix places assises. D’après le compte rendu du conseil des ministres de jeudi, « du fait de leurs spécificités géographiques, économiques et sociales, ces archipels justifient de la nécessité de bénéficier d’un cadre plus souple pour effectuer le transport de passagers ». Il est précisé que le projet de loi du Pays, qui sera soumis prochainement à l’assemblée, répond à une « demande constante » des îles éloignées.

Le projet de loi est plus global et entend réglementer l’activité de transport routier particulier avec chauffeur, au moyen de véhicule de moins de dix places assises, dont les taxis. Les règles actuelles ont été fixées par des délibérations de 2008, donc « une modernisation s’avère nécessaire ». Pour les autorités, il faut ainsi encadrer « certaines pratiques devenues courantes (…) comme la réservation préalable des taxis et le maraudage qui consiste à circuler en quête de clientèle ».

Article précedent

Rétro 2017 : Tahiti sous les eaux

Article suivant

La démission du directeur de l’aviation civile acceptée

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Une « licence multi-transports » pour les îles éloignées